Et bonjour ;
oui-oui, je suis toujours là, de loin.

Bon, cela fait plus d’un mois que je n’ai rien posté… j’ai essayé, mais trier des photos, créer des dessins, formuler des idées, c’est toujours aussi chronophage quand tout n’est que brume mentale. Surtout avec deux petites fées pirates qui voudraient bien que je ne quitte jamais l’endroit où elles jouent ! C’est toujours compliqué de résister à leur cris, leurs pleurs, et leurs « Mamaaaa » désemparés et plein de larmes de crocodile. Je le sais que la plupart du temps, c’est juste qu’elles essaient, pour grappiller du temps, mais je me fais avoir quand même. Je n’aime tellement pas l’idée même qu’elles puissent être tristes… J’ignore si je parviendrai un jour à trouver un équilibre qui me convienne aussi… Enfin bref.

J’ai quand même réussi à réaliser quelques créations, alors même si elles ne paient pas de mine, il est l’heure de les partager.

Je commence avec juste une gribouille-test rapide, une idée qui m’est venue après avoir dit que je me sentais comme une patate en cage. Et non, je ne détaillerai pas aujourd’hui comment j’en suis arrivée à me dire ainsi, mais ça n’est pas sorti de nulle part.


Après, un dessin volontairement réalisé dans le style de sorssora (sur insta), en guise de mémo de sophrologie, pour me souvenir d’écouter mon enfant intérieur.
En fait, quand je m’imagine moi enfant, telle que je me souviens de moi, et que je m’interroge sur comment j’aurais envisagé une situation, et bien ce qui en ressort est souvent beaucoup plus bienveillant et positif que ce qu’il y a dans mon esprit d’adulte. Cette part de moi est -pour le moment- la seule qui arrive à faire montre d’empathie et de patience avec moi-même. Alors ce serait bien si j’arrivais à la faire parler davantage au quotidien… J’ai fini par me refaire le même mémo, mais au format numérique et dans mon propre style. C’est même parti en design dans ma boutique spreadshirt. Oui, celle la même qui ne vend plus rien depuis des années et que je rechigne encore pour d’obscures raisons à supprimer…. je ne sais pas pourquoi je m’accroche à ça alors que je sais que c’est ridicule.. que voulez vous..
De ce qu’on est dans les design de boutique, j’ai ajouté un autre motif : celui de mon renard d’Automne, une gribouille tradi que j’ai transposée en numérique, juste parce que je l’aimais bien.

Sinon d’un côté un peu plus consistant : j’ai fait deux chibis.

Le premier est une transposition en numérique du chibi que j’avais fait pour Yue il y a presque deux ans, légèrement mis à jour au passage. J’en suis plutôt très contente, il rend pratiquement comme je le voulais ! Et je suis contente car Yue a dit l’aimer ♥

Le deuxième est un nouveau chibi d’Avacalligraphie. J’ai mis un bon moment à le faire, et j’ai du l’actualiser plusieurs fois. Je l’ai commencé, elle avait les cheveux longs et blonds, puis elle les a coupé, puis ils ont repoussé, puis elle les a teint… Je ne m’en sortais pas xD Et puis j’ai beaucoup hésité à l’envoyer, car je ne le trouvais pas assez bien. C’est toujours un peu délicat de représenter quelqu’un tel qu’on le voit. Il y a toujours un risque de vexer ou blesser la personne si elle n’aime pas le résultat…. Suite à quelques encouragements, j’ai fini par franchir le pas et : ouf ! Elle a l’air d’avoir aimé (enfin je pense, car elle l’a dit et qu’elle l’a montré bien 2 ou 3 fois en live !!!!). Au final, même si j’aurais voulu le réussir mieux, je suis contente de l’accueil qu’il a reçu ^^

Niveau photos, j’ai pu en prendre quelques une lors de deux petites sorties éclair (et accompagnée, donc impossible de prendre mon temps). Cela faisait si longtemps… non seulement la qualité de base de mon objectif me semble moindre par rapport à avant, et mes lunettes ne sont pas adaptées à ma vue, mais en plus, j’oublie les vérifications les plus basiques : les ISO, l’ouverture, le cadrage, etc… ça donne des résultats franchement pas glorieux, il n’y avait pas grand chose à garder lors du tri. Néanmoins, ça reste des photos, et en faire m’avait beaucoup trop manqué, alors tâchons de voir cela comme du positif malgré tout.

Quelques photos

J’ai bien envie aussi de partager une photo de mes puces, mais sur laquelle on ne voit pas leurs visages bien sûr.
C’est qu’elles vont bientôt avoir deux ans mes prunelles. Incroyable non ? C’était hier et il y a cent ans qu’elles débarquaient dans ma vie pour tout mettre sans dessus dessous… Et aujourd’hui, je vous jure, on a du mal à croire qu’elles aient mesuré 44 cm !
On ne va pas se mentir, elles m’épuisent, et être maman je trouve cela infiniment compliqué et éprouvant, au point de continuer à penser que je n’étais vraiment pas faite pour ça.. mais bon sang.. ce que mon petit coeur peut battre à chaque instant pour elles ! C’est fou comme aimer peut prendre une nouvelle dimension avec un enfant.. Et sacrebleu, un seul sourire de l’une d’elle et je fonds comme neige au soleil, souvent même si j’ulcérais juste avant. Le pouvoir magique de la mignonitude sans aucun doute x’)
J’ai toujours du mal à croire que ces petites merveilles viennent de moi (et leur papa, bien sûr). Elles sont vives, intelligentes, drôles, curieuses… Et tellement jolies !!! Je me sens tellement fière quand j’y pense..
Y’a plus qu’à réussir à en prendre soin, leur insuffler plein de confiance en elles, et leur faire sentir que malgré toute mes imperfections et lacunes, je les aime follement, qu’elles ne puissent jamais en douter… une tâche gargantuesque de mon point de vue, mais que j’espère accomplir malgré tout..
J’aurais souhaité que tout soit plus facile, que je sois en meilleur état pour m’y atteler convenablement, mais j’essaie de me dire que, tant qu’elles me sourient gentiment et me font des câlins de temps en temps, c’est qu’il m’est encore possible de faire ce qu’il faut..

One Comment

  • virevolte dit :

    Et oui, je passe ici ! cela faisait trop longtemps ! Quelle superbe photo de tes puces ! Elle est vraiment drôle ! Bientôt deux ans !!! mais ? il y a eu une faille temporelle c’est pas possible !

Leave a Reply