Une bouteille à la mer…

By 20 décembre 2017Blabla / News, Réflexions

J’aime cette image d’une bouteille à la mer.

Je vois ça comme un message qu’on a besoin d’envoyer, sans savoir si quiconque le lira un jour, et avec une probabilité plus faible encore de réponse. L’important, c’est d’avoir tenté d’exprimer quelque chose.

S’exprimer…
Tout un monde.

Si je parle relativement librement sur mon blog, il faut savoir que m’exprimer est un défi quotidien. Surtout à l’oral, et surtout pour les choses qui comptent et/ou me touchent personnellement. Cela semble si facile pour les gens de mon entourage…. J’ai parfois l’impression que le monde entier sait quelque chose qui m’échappe à ce niveau là.

J’ai la chance de malgré tout croiser des tas de personnes formidables, et d’avoir réussi à créer des liens avec certaines, mais quel mécanisme complexe que ces relations quand il faut communiquer, surtout à distance !! Moyens de communication, fréquence des contacts, sujets à éviter, etc.. Personne ne fonctionne pareil, et on se base tous sur ce que l’on attendrait soi-même à défaut de meilleures perceptions.

Or, personnellement, je n’aime que le courrier traditionnel et les emails. Quand j’ai le temps de me poser, de réfléchir un minimum à ce que je dis (enfin, « écrit »), à un moment où je me sens de le faire, avec les idées claires, et pleinement disponible pour la personne que je contacte. Si cela me semble « important » ou urgent, je suis souvent (trop) « directe » et je suis du genre à me relire 200 fois avant d’envoyer.. quand j’envoie. Il peut donc s’écouler facilement plusieurs mois entre 2 contacts, souvent maladroits.

J’apprends petit à petit à m’exprimer plus facilement, « mieux », et à m’adapter à ce qu’attend la personne en face, mais cela reste un challenge (qui vaut le coup, mais un challenge ^^).

EdmondWellsCitation

et on pourrait facilement et largement en rajouter …

 

J’ai arrêté de culpabiliser là dessus, cela ne mène nulle part. Je suis comme je suis, ce n’est pas « grave » et je fais des efforts continus. En général, mes amis le savent, l’acceptent, et je leur en suis profondément reconnaissante. Mais hélas, temps & distance peuvent être fatal à n’importe quelle relation si on leur rajoute un silence trop long.
Je remarque, année après année, que j’ai pas mal de personnes que j’ai laissé quitté ma vie, même dans les sphères les plus proches.
La vie brasse les relations, c’est normal. Laisser passer des camarades, des collègues, des voisins … C’est Ok. Même si une image ou un souvenir finit par s’effacer : la joie reste. Mais nos actes influent là dessus, nos absences d’actes aussi, et on peut perdre même ceux qui ont compté bien davantage que les autres si l’on ne fait rien.

Et lorsqu’il est trop tard, j’ignore comment revenir voir si la porte est encore entr’ouverte ou pas. Même si « je suis désolée » jusqu’au plus profond de moi, et que je demande sincèrement pardon (cela reste important), je sais que ces mots là n’annulent jamais rien. Les mots les plus vitaux sont les mots qui auraient dû être dis AVANT d’en arriver là.

 

J’ai des amis que j’ai laissé s’éloigner à regret, en lâchant prise, car on ne peut retenir les gens malgré eux, mais j’en ai aussi ‘perdus’ à cause de mes silences qui ont creusé des gouffres que je n’ai plus su franchir. Tous ceux-là, je ne les oublie pas. Au contraire, j’y songe souvent.
Leurs noms, leurs visages, parfois même leurs voix, et toujours les moments partagés avec eux.. Tout cela est gravé au fond de moi, précieusement. Et ces souvenirs m’emplissent d’une immense gratitude.. Tout autant qu’ils me pincent le coeur quelques fois. D’abord parce que ces personnes me manquent, parfois cruellement, mais aussi et surtout parce que j’ai peur de n’avoir jamais exprimé les mots importants, ou pas assez. Ces mots si simples pourtant..

Ai-je exprimer à ces personnes combien elles ont compté pour moi ? Savaient-elles l’impact positif qu’elles ont eu dans ma vie ? Les ai-je simplement remerciées suffisamment d’avoir été là, d’avoir été elles ? J’ai l’impression que non. Et du coup j’ai la sensation d’avoir manqué l’essentiel avec elles.

Oh, cela ne changerait pas leur vie, je le sais bien. Mais, égoïstement, j’aurais souhaité avoir plus de « courage », et avoir exprimé cela, avant de les laisser continuer leur chemin. Voire, cela m’aurait peut être permis d’en garder certaines auprès de moi.

Depuis 2 ou 3 ans, j’essaie de ne plus faire les mêmes erreurs, de tirer un apprentissage de ces regrets pour en faire une force nouvelle, une motivation supplémentaire. Mais pour ce bout de passé qui ne me quitte pas et que je sais ne pas pouvoir réparer, il me reste une chose que je peux faire, un morceaux d’espoir qui n’a besoin que d’être exprimé, une bouteille qu’on jette à la mer.

Aujourd’hui, je dépose, sur le rivage du net, quelques mots dans un article pour ceux qui ont croisé ma route, et que j’ai eu le privilège de nommer « Amis » à une époque :
« Je ne vous oublie pas. Vous avez trop compté pour que votre impact sur ma vie ne parte un jour en fumée. J’ai toujours dans le coeur nos partages qui résonnent, et ils m’ont portée plus souvent que vous ne pourriez le croire. Vous croiser était une Chance, un magnifique présent. Et si cette chance ne se représente jamais, sachez que j’aurais toujours des pensées pour vous, en vous espérant heureux et bien portants. Alors de tout mon coeur, MERCI. Et bonne continuation ».

À tous ceux qui sont encore (un peu ou beaucoup) dans ma vie et m’accordent des moments de partage : Merci, à vous aussi. Chacun d’entre vous est un cadeau, et aussi peu douée que je sois pour vous le dire ou vous le montrer, je le pense sincèrement, et je vous aime.

 

Pour illustrer cet article, je vais mettre un petit dessin que j’ai fait il y a des mois pour une personne en particulier, et que j’ai finalement trouvé le courage d’envoyer par laposte récemment. Une petite carte de rien pour un immense Merci à une Femme merveilleuse qui a éclairé ma route à un moment essentiel, qui m’a donné un courage que je ne soupçonnais pas, qui me manque beaucoup, et à qui j’ai souhaité écrire ces mots si importants sur papier. J’ignore si le message trouvera son chemin après toutes ces années, mais j’aurais au moins essayé. Merci Leanora. Merci pour tout. Prends bien soin de toi.

 

Qui que vous soyez : vous comptez ou avez compté pour quelqu’un, obligatoirement, et souvent bien plus que vous ne pourriez l’imaginer.

Alors continuez à sourire. Et douce journée à tous.

2 Comments

  • Leanora dit :

    Pffff tu m’as fait pleurer. Heureusement que je suis pas sur l’open space ^^
    Comme quoi des fois les bouteilles à la mer arrivent à destination.
    Rynn et Leanora, de nouveau en contact. C’est chouette comme conte de Noël.
    Va falloir que j’écrive là dessus c’est obligé.

    • MGraph dit :

      : D
      Ouiiii !!! ^^ Les petits miracles de fin d’années qui rendent la vie plus douce ^^ <3
      C'est un immense bonheur que de te retrouver ! \(^o^)/
      Si tu trouves le temps d'écrire ce conte de Noël, j'ai bien envie de le lire, tiens moi au courant. En attendant je le vis 🙂
      Gros bisous !!! :3

Leave a Reply to Leanora Cancel Reply