Texte – Reconnexion

By 30 janvier 2020Poésie

Je l’ai posté il y a quelques temps sur DeviantArt, je le poste ici aussi, parce que je l’aime bien. C’est un mélange de poème et de prose, un texte contemplatif portant sur la Nature.

– ₪ –

Je suis sortie. J’avais besoin d’air.

La fine buée sur mes lèvres, l’écho sourd de mes pas. La respiration qui s’accélère sensiblement, et la chaleur qui s’empare de moi. Chaque fois, le même commencement. Et pourtant, toujours le même sentiment d’accomplissement…

J’ai suivi le vent et marché dans les flaques d’eau. Les pieds à terre, j’avais souvent le nez tourné vers le ciel, mes yeux rivés sur le vol des oiseaux. J’aurais voulu pouvoir m’envoler avec eux parmi les nuages… voir le monde d’un peu plus haut, admirer le paysage..
Leurs chants timides m’ont tenu compagnie, de temps en temps, le long de mon petit voyage.

Avec révérence, j’ai observé les dernières fleurs, fièrement dressées dans le froid sur des arbustes dénudés, aux branches fatiguées. J’ai scruté sur l’horizon les imposantes silhouettes décharnées qui se découpaient sur la brume des champs. Même mis à nus, les arbres restent élégants..

J’ai écouté la pluie, j’ai goûté sa caresse sur mon visage, sa fraîcheur partout alentour. J’ai aimé chacune des merveilles que j’ai croisé pendant que se levait le jour. Ces magies ordinaires qui vous donnent des frissons de plaisir, et contentent l’âme dans un soupir. J’ai savouré le ballet des feuilles mortes, leurs envolées lyriques aux incroyables teintes d’or et de feu de l’Automne.
J’ai senti, tout autour de moi, les rumeurs montantes de l’hiver qui gagnera bientôt les rues atones..

Petit à petit, bien que comme ralenti, le monde m’a semblé plus léger, et plus vivant. J’étais comme un poisson dans l’eau au milieu de ces éléments. Au loin un arc-en-ciel scintillait joliment..

J’ai murmuré ces choses qui ne se disent nulle part ailleurs. J’ai chuchoté à la rivière mes espoirs et mes peurs. J’ai soufflé mes pensées aux perles de rosée, fredonné des mélodies oubliées aux sarments de lierres enflammés, sur d’antiques tronc langoureusement enlacés.
J’ai soupiré d’admiration devant Dame Nature, sa poésie et son infinie générosité. Tout était pur moment de grâce, et de beauté.

J’ai passé des heures dans le froid, à me sentir comme chez moi. Pas un instant je n’ai douté de la chance que j’avais d’être là, d’assister à tout cela. Car c’est ainsi quand on vit l’instant présent : un parfum de bonheur si simple qu’il en paraît insolent.

Je suis rentrée, un sourire sur les joues, et le cœur au bord des paupières.

– ₪ –

Bonne journée et à bientôt ^^

2 Comments

  • Nath dit :

    C’est vraiment magnifique! tu as un sacré talent!

    Des bisous

    Nath

    (au fait je viens de t’écrire un mail, mais je ne sais pas si l’adresse que j’ai est encore valide, dis moi si tu n’as rein eu)

    • MGraph dit :

      Tu es gentille merci ^^
      À dire vrai, de tout ce que j’ai pu écrire, je pense que c’est le meilleur truc.. mais ravie que tu aimes ^^

      Des bisous !

      -ps : oui oui, l’adresse est encore valide =) –

Leave a Reply