Fin 2021

By 30 décembre 2021Dessins, Liens

En cette fin d’année 2021, je serais restée plus d’un mois bloquée au niveau création. Couture, broderie, écrits, dessins… rien ne venait. Je l’ai particulièrement mal vécu. Après les tsunamis d’émotions qui m’avait mise à genoux en Octobre, j’ai dû gérer ce ras-de-marée là qui dévastait ma confiance en moi. Une fin d’année compliquée. Psychologiquement, comme physiquement. Passer des mois sans jamais être en forme, c’est dur..

J’ai maintenu la tête hors de l’eau tant bien que mal. Les streams notamment m’ont beaucoup aidée. Les miens, et ceux des autres que je suivais. Bien sûr, j’ai aussi eu un soutien primordial de la part de mes très proches, heureusement.

De part et d’autre de cette période vide et lourde, j’ai quand même pu produire quelques petites choses. Faisons un petit point ensemble histoire de finir l’année sur un peu de positif.

Pas de photographie : je ne suis pas sortie, ou jamais pour faire des photos. Je n’étais pas en état.
Pas de véritable pixel art. Pas de couture (tous les projets ont été laissés à l’abandon). Le seul truc approchant le pixel art que j’ai fait, c’est un portrait pour une copine (qui ne servira jamais, mais j’avais eu envie de le faire).

J’ai aussi fait quelques émotes pour le plaisir de m’entraîner et pour essayer de faire des trucs utiles.
Une olive pour KrysaliaH (qui l’a mise en service et m’a citée plusieurs fois ♥). Un « chanut » pour IGot, mais les gens ayant préféré l’ancien il ne servira pas. Un dinosaure (récupération d’un dessin existant) et un « Gromi-coin » pour la chaîne du poto Gromissaire (il les a mise en service et a même mis mon pseudo dans le nom, j’ai failli en pleurer je ne sais même pas pourquoi ça m’a touchée autant ♥ ). Un « RIP » et une émote « câlin » pour ma propre chaîne : le premier pour quand je meurs en jeu ou quand j’enterre quelque chose en stream (comme l’élocution qui part souvent très loin avec moi) et la seconde parce qu’il n’y a jamais trop de douces pensées dans le monde.

Travaux Manuels.
J’ai réussi un seul des cadeaux faits mains que je préparais : un attrapeur de rêve pour ma soeur. Je ne sais pas s’il lui a vraiment plu, mais j’ai fait comme j’ai pu.
Gribouilles :
J’ai fait quelques requêtes tout début Novembre. J’en avais fait gagner six par loterie (j’ai tiré au sort parmi les requêtes que j’avais reçues, chacune ayant son numéro). La dernière a marqué le début du blocage. Plus je dessinais et moins j’étais satisfaite.. Seules les deux premières me plaisent bien :

Un dessin rapide lié au stream de IGot, parce que j’aimais bien l’idée que son petit renne et sa licorne finissent par échanger leur repas.Un avatar version basique et version Noël pour Leia qui s’est lancée sur Twitch à son tour.

Après, je me suis débloquée juste avant Noël, tout doucement, avec de petits dessins qui n’ont l’air de rien, mais qui ont été une bouffée d’oxygène et d’espoir. Un dessin rapide pour Ninoche (que je dois encore lui envoyer), une gribouille pour Assistant dont le précieux soutien sur ma chaîne méritait bien un petit quelque chose. Une esquisse ambiance de Noël et enfin un dessin sans prétention pour Magnet_Boy, un collègue Twitch qui a permis de bons moments et de belles rencontres cette année.

Textes.
J’ai jeté la plupart des choses que j’ai pu écrire. Je n’ai gardé que deux papiers de quelques lignes à peine chaque fois. Je les dépose là :

Quelques mots pour dire que ça n’allait pas bien, un jour chagrin :

Mettre des paillettes sur les larmes.. parce que c’est plus joli.
Parce qu’on veut pas que les gens s’attardent sur la pluie.
Attendre que le vent souffle, et chasse les nuages,
Sourire de désespoir jusqu’à tourner la page..

(sur mon twitter j’ai remplacé le début de la dernière phrase par « Maquiller le miroir ».)

Quelques lignes qui sont venues après la première esquisse qui a réussi à sortir (passé plus d’un mois de blocage) :

Et tout d’un coup, comme un filet de vent à peine perceptible, une impulsion.. 
Un geste flou, mais sans cette peur incoercible, un bref instant de concentration. 

 
Et la main dessine contre toute attente, rien de bien fou, mais un truc qui ressemble à quelque chose malgré tout. 
Et l’âme s’en retrouve toute pantelante, c’est comme inspirer après un temps en apnée, dans un en-dessous.. 

 
Cela ne signifie pas que tout est terminé, que l’inspiration est revenue pour rester, que tout va bien, 
mais c’est un pas pour avancer, un morceau d’espoir à savourer, pour envisager demain.

Et puis voilà, c’est tout, mais l’essentiel, c’est qu’il n’y ait pas rien… et pour mieux visualiser, voici les résumés en Art de l’année pour les photos & dessins. Même s’il n’y avait qu’une seule image dans le mois, je l’ai mise. Je visualise sans mal les mois qui ont été les plus compliqués pour moi, mais ils sont là, je les ai traversés :

Niveau Bilan 2021…

Je jette les doutes, la peur de ne jamais trouver la sérénité, les périodes de douleurs, les angoisses et les pensées sombres, les déceptions et les échecs, le blocage, l’ambiance globale du Pays noyé dans les haines et le covid.. mon éco-anxiété et mon impuissance face à l’injustice ont rarement autant crevé les plafonds, ce qui ne m’aide absolument pas à aller bien, mais je n’y peux rien. Je ne sais pas ne pas voir ou entendre, même quand je m’isole, tout me parvient et m’imprègne…
Je conserve les petites victoires : réussir à maintenir certaines relations, me relever tant bien que mal chaque fois que je tombe, les dessins achevés, les lives partagés, le giveaway sans prétention sur ma petite chaîne qui m’avait boostée pour plusieurs jours, le tri et le rangement qui ont avancé un peu dans la maison, ce genre de choses.

Je sais que 2022 s’annonce compliqué aussi, par certains égards de façon identique à 2020 et 2021 (avec ce satané virus notamment, et à cause des élections qui me fatiguent d’avance), mais aussi différemment (je vois venir une nouvelle épreuve dont j’ignore l’issue, redoutant de façon différente chaque possibilité)… mais je vais m’accrocher comme je peux… et faire de mon mieux, en espérant que cela suffira…
J’ai pris ma décision je pense. Fin Août 2022, si je suis toujours là, je me paie un nouveau tatouage. Le premier marquait mes épreuves, celui-ci marquera le fait que je les aurais traversées… je le mettrais bien visible, pour que chaque fois que mon regard tombera dessus, je me souvienne que j’ai fait un choix il y a 2 ans : celui d’essayer de vivre, et de me faire une place à moi dans ce monde pour moi un peu trop fou, mais si beau malgré tout.

2 Comments

  • virevolte dit :

    Et bien pour quelqu’un qui se dit bloqué, je trouve qu’il y a eu beaucoup de boulot ! 😉
    J’aime bien tes émotes !
    le cadeau que j’ai fabriqué pour ma sœur attend toujours dans son paquet, j’espère que je vais bientôt pouvoir lui apporter quand ce fichu virus m’aura lâchée ! Je pense qu’elle va être contente !
    Je suis de tout cœur avec toi pour l’épreuve que tu dois traverser !

    • MGraph dit :

      Merci ViRevolte ♥
      Courage à toi aussi, ça n’a vraiment pas l’air simple, même malgré les dernières bonnes nouvelles. Je pense fort à toi pour la reprise !
      Prends bien soin de toi surtout !

Leave a Reply