Visibilité ?

By | Blabla, Évènement | No Comments

Alors voilà, depuis toujours, je fais mes petits trucs dans mon coin, et jusqu’ici, je dois dire que ça m’allait globalement très bien.

Mais depuis quelques années, l’envie de dessiner ne cesse de grandir et le rêve de bosser, au moins partiellement, dans ce milieu a pris toute la place. Or pour trouver une « clientèle » que ce soit pour des collaborations, des illustrations, etc. il faut de la visibilité.

Je pourrais en parler longtemps en qualité de fantôme tant je suis peu portée sur la comm’.
Même mes proches ne connaissent pas nécessairement l’existence de ce blog (et même si certains en ont conscience, disons le clairement, sans Nath depuis plus d’un an, je ne ferais que parler toute seule ici xD – Merci Nath pour ton soutien au passage ♥ !! ).
Après mon inscription sur DeviantArt, j’ai mis cinq ans avant d’oser y poster quoi que ce soit. Et presque un de plus avant d’oser commencer à commenter/discuter avec les autres inscrits, et ça reste souvent frileux (les relations sociales et moi hein…).

Bref, on a fait mieux niveau personne réussissant à se vendre, et j’ai décidé d’essayer de changer petit à petit cela. Pour cela, en plus de progresser niveau technique, il me faut apprendre à moins rechigner à me « montrer », bien que je ne sache pas réellement comment m’y prendre. L’abus de discrétion ne m’aidera pas. Je vais donc essayer d’être plus « visible », plus « présente » sur quelques réseaux choisis, commencer à me faire un peu de « pub », et vous demandez, si vous le voulez bien, de me filer un petit coup de main, à la hauteur de vos envies et moyens.

Je garde ce site/blog, et je garde mon Deviant Art. Mais je cherche également d’éventuelles autres plateforme sociales où glisser ces petites créas.
Instagram n’est pas franchement fait pour moi, tout s’y passe très vite, je n’y poste que peu (et je n’ai pas trouvé d’option pour modifier ou supprimer ce qui y est partagé)… Twitter ne me semble pas hyper adapté non plus à moins de n’être déjà clairement suivi par ailleurs.

₪  Il y a quelques temps, j’ai donc pris le parti de créer une page Facebook sous mon pseudonyme d’illustratrice : Seleyana.
Bien que moins présents que sur Twitter ou Insta, les gens sont plus souvent inscrits sur Facebook que sur DeviantArt au final, et y échanger est relativement plus simple. J’espère ainsi atteindre un public un peu plus large et pouvoir y présenter mon petit univers en vue de trouver des collab’ ou commandes.

S’il existe d’autres réseaux sociaux qui vous semblent importants de connaître et qui pourraient m’être utiles, dites moi, et j’irais voir un peu ça.

Bien sûr, c’est uniquement après création de la page que j’ai vu que Facebook faisait manifestement payer la visibilité (pourquoi l’esprit mercantile arrive-t-il encore à me surprendre ? On se le demande). Désormais, sur chaque page où je vais, j’ai au moins un encart qui me harcèle pour que je raque. Charmant x)

Il n’y a pas que les pubs, je peux aussi acheter des « likes » de ma page… J’avoue que ce concept me dépasse un peu, je n’en vois pas l’intérêt o_O. Quant à payer pour avoir une petite annonce qui spamme les gens de temps en temps, je n’en ai ni les moyens, ni l’envie.
Le seul moyen de gagner un « public » ce sera donc via le partage. Ainsi, si un post, une photo, un dessin vous plaît, n’hésitez pas à « partager » la publication, et à « aimer » la page si vous êtes Ok avec ça, cela m’aidera !

₪  Mariko a également créé ici une page facebook dédiée à notre livre « Avoir deux papas, avoir deux mamans » (en commande en VF sur NatsEditions ou Amazon, et toutes les infos sont par là).  N’hésitez pas à liker la page si l’envie vous en prend, et à y interagir avec nous pour nous soutenir, partager vos retours, vos photos du livre, etc. !

₪  Et enfin, j’ai créé une boutique « Spreadshirt » pour vendre des produits avec mes « designs » dessus : dessins, et photos. Si jamais un design en particulier vous intéresse, ou qu’un produit n’est pas encore proposé avec, dites le moi, je verrais ce que je peux faire. Je devrai normalement toucher une petite part de la vente (un peu comme pour les livres), et donc être en mesure de me payer un jour du matériel (ou des cours !).
Quant aux originaux des challenges [Fairyary] et [Mermay], ils sont toujours également à vendre. Sait-on jamais x)

Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui !

Merci beaucoup, et à bientôt !

Bestioles

By | Blabla, Photos | 2 Comments

Attention : cet article comporte des images de bestioles dont araignées, punaises & autres.

Aujourd’hui, petit tour du côté des petits habitants qui cohabitent avec nous l’air de rien !

Ce petit monde, comme presque tous les aspects de la nature, me fascine assez… mais je reconnais que je suis très mal à l’aise avec ! Et si j’aime beaucoup certains de ses habitants comme les abeilles ou les papillons par exemple, nombre de ces « bestioles », je dois bien le dire, me révulsent (araignées, larves, insectes peu familiers..) alors qu’elles n’ont rien de nuisibles à l’homme souvent. Dans tous les cas, je préfère conserver une distance sous peine de partir en hurlant de panique (#courage #maturité #calme #2ndDegré).
Alors, bon, petit à petit, j’essaie d’apprivoiser leur présence ‘proche’, leur esthétique, et tout le tralala. Mieux les observer, mieux les connaître, ce sera mieux les accepter, en avoir moins peur, ou savoir comment gérer les situations angoissantes..

Actuellement, il y a de nets progrès, même si on reste très loin de l’harmonie hein. J’ai encore des frissons glacés dans tout le corps quand j’en regarde certains (notamment les araignées). Je peux les regarder ou les prendre en photo mais il faut toujours respecter une distance (de 50cm à 1,50m minimum selon la bêbête), qu’il n’y ait jamais aucun contact entre nous, et que la dite bêbête soit en extérieur, et sûrement pas chez moi (exception faite des coins de plafonds hors chambre à coucher).
Ensuite, si je n’ai pas la flemme, je parcours le net pour trouver le nom de la bestiole, et parfois je lis un peu de sa fiche Wikipédia, histoire d’en apprendre un peu plus à son sujet.

Bref, je vous emmène à la rencontre des bestioles croisées au mois de Mai, peut-être aussi deux ou trois croisées fin Avril, pendant mes promenades. Il y a du mignon et du clairement moins attrayant de prime abord. De même il y a comme toujours divers degrés de qualité de photos, et j’ai une nouvelle fois joué sur les cadrages/formats. Bonne visite !

(Amis arachnophobes – vous avez toute ma compassion mais petit conseil : – sautez directement au paragraphe d’après).
Quelques araignées
:

Sûrement la catégorie qui me fait le plus frissonner parmi celles du jour ! Je combats comme je peux ma peur des araignées (et même mon dégoût dans certains cas). C’est loin d’être évident, mais être capable de les regarder, et même les photographier, c’est déjà un progrès considérable pour moi !


Quelques punaises et petit scarabée :

La photo de punaise multicolore (vert/jaune/marron), pour le coup, je l’ai mise parce que je la trouve jolie,  mais c’est une photo qui date de l’été dernier. C’est juste qu’il me semble que je ne l’ai jamais postée ici, et ce serait dommage de s’en priver ! =) Celle de la bestiole rayé jaune/noir, j’ignore ce que c’est exactement.


Quelques abeilles :

Bon, là, j’en avais pas mal des correctes, mais comme il va déjà y avoir beaucoup de photos dans l’article, je vais me limiter aux plus « intéressantes ». Une abeille noire à poils blancs assez rondelette, et les photos où l’abeille (ou ses ailes) se voient bien.

J’en ai vu beaucoup avec des corps un peu différents, mais je n’ai pas toujours eu ni le réflexe photo, ni la chance de les voir poser ! Un autre jour peut-être.

Quelques coccinelles :

J’en croise assez peu, donc je les stalke même pendant leurs… « occupations » x) J’en avais vu une jaune orangé aussi, mais elle s’est enfuit. Prochaine fois avec un peu de chance;

Petit détail amusant, les points (couleur et nombre) permettent de savoir à quelle famille appartient une coccinelle. Il existe des coccinelles ayant 2 points, et au moins jusqu’à quinze, et on peut en trouver des grisâtres, noires, rouges, oranges, jaunes et dans les tons de marron. Bref, il y en a vraiment plein. Certaines familles ont d’autres noms, comme par exemple ici – si c’est bien une coccinelle européenne – : la coccinelle noire à 4 points rouges s’appellerait la « Coccinelle à virgule » (ou Pine Ladybug en anglais). La coccinelle rouge à sept points est celle qui est considérée comme portant bonheur.
Détail moins amusant, les coccinelles asiatiques seraient devenues « nuisibles » pour les coccinelles européennes. Elles sont difficiles à reconnaître car il en existe plein de différentes en apparence très proches de leurs cousines.

Quelques papillons :

Ils se ressemblent (même espèce), mais ce sont bien à chaque fois des papillons différents. J’en ai croisé d’autres, notamment des tous blancs et un bleu, mais ils n’ont jamais voulu se poser (#Tristesse).

Après avoir pas mal galéré, je pense que j’ai fini par trouver le nom de ces deux types de lépidoptères. Le orange c’est le « petite tortue » à priori en français (« Tortoiseshell butterfly » en anglais -> papillon écaille de tortue) et le blanc serait le « Machaon » ou « Grand porte-queue » (« Western Tiger Swallowtail Butterfly » en anglais -> papillon machaon tigre de l’Ouest). C’est pas évident parce que beaucoup se ressemblent de prime abord, mais là je pense que j’ai bien identifié nos amis.


Quelques lézards :

Dont un « lézard vert » ! De mémoire, quand ils ont le cou bien bleu comme là, ce sont des mâles. Ce serait moins flagrant (voire absent) chez la femelle.

Ici un bon panel pour se rendre compte de l’influence de la luminosité. Les photos les plus réussies ont été faite par temps couvert. Et pourtant, je le sais que temps couvert et Soleil rasant sont bien mieux pour les photos hein. Mais je sors quand c’est « commode » (vu que je fais mes photos à la volée quand je vais faire mes courses le plus souvent), et du coup, bonjour les lumières et ombres crues ! lol. Un jour je penserais à sortir volontairement quand c’est le bon moment pour ne faire QUE des photos !


Quelques mouches :

Là, j’avoue, je n’ai pas cherché les noms. Pour moi c’est une mouche fine, une mouche verte, et deux bleues… Je verrais plus tard pour chercher si elles ont une autre appellation qui ne soit pas une appellation scientifique biscornue. Pour le moment, faudra faire sans 🙂


Et d’autres bestioles en vrac :

Escargots (dont 2 fois le même en fait), cousins, fourmis, pucerons, gendarme et sauterelle ! J’ai l’impression de croiser assez peu de gros insectes et escargots par rapport à avant. Et plus rares encore sont ceux qui « prennent la pose ». Par moment, je me demande qui d’autre voit ce que je vois, et qui y accorde de l’importance… Ce serait quand même triste, un monde sans tous ces étranges animaux de toutes les tailles et couleurs.

Là, j’ai un doute, et même en cherchant, je ne parviens pas à être sûre : il existe tellement d’insectes ! Comme je ne suis pas familière de la chose, je peux très bien confondre… Maiiiiis… Je suis convaincue que ce mignon petit insecte que j’ai croisé est une luciole ! J’aurais voulu retourner voir s’il y en avait d’autres, hélas, le champ avait été rasé. Dommage !! T__T
Ici une larve que j’ai mis un bon moment à identifier !!
Alors sachez le : petite tête, grosses fesses, moignons de pattes, se déplaçant de côté ou sur le dos. Il s’agirait donc d’une larve de lucane ou de cétoine. Ce sont des amies, utiles au jardin et aux cultures. Les larves plus en forme de « C », avec une tête plus proéminente et des pattes longues à l’avant du corps leur permettant de ramper sur le ventre sont en général des larves de hanneton, et dans ce cas, tant comme larve que comme insecte adulte, c’est considéré comme du nuisible, mais constitue une friandise qui fait le bonheur des poules !

 

Voili-voilou ! On a fait le tour !

J’espère que vous aurez apprécié de visionner un peu ce mini bestiaire ! Ce petit monde pleins de bestioles qu’on connaît tous si mal, et qui parfois, avouons le, nous dégoûtent un peu… alors qu’elles sont nos voisines, nos alliées souvent, et qu’elles font partie de l’équilibre de notre monde…

Bonne journée à tous, et à bientôt !

Poème : Y croire

By | Poésie | No Comments

On a tous besoin de pouvoir y croire.

La caresse de l’espoir, c’est du velours dans le noir.
C’est une étincelle de vie dans un grand néant gris.
C’est une flamme vacillante dans l’obscurité qui nous hante.
C’est une flagrance enivrante, une mélodie qui nous enchante.
C’est une possibilité infinie, un peu l’envie d’avoir envie.
C’est un autre monde dans le miroir, le soleil qui se laisse entrevoir.

Mermay

By | Dessins, Liens | No Comments

Bonjour !

Aujourd’hui, un petit point sur le défi artistique du mois de Mai : le « Mermay » (de « Mermaid » – sirène- et « May » en anglais).

Source du prompteur : http://mermay.com/

Bon, j’avoue, j’ai du m’y prendre vers le 20 mai, pas stressée, parce que j’avais commencé une sirène pour ma soeur, et que finalement, je me suis dis « aller, pourquoi pas ?« .
Je reconnais que la liste de thème ne m’a pas nécessairement inspirée. J’ai eu davantage envie de faire ce dont j’avais envie, ni plus ni moins. Donc, entre le « prompt » et le résultat, il y a un gouffre, et clairement je n’ai pas le nombre ! Mais l’essentiel, c’est que je me suis bien amusée quand même. Enfin, j’ai quand même joué le jeu des thèmes sur quelques gribouilles (l’honneur est sauf, si-si).

Note 1 : J’en ai profité pour essayer de faire preuve d’un peu d’inventivité, donc ça change un brin. Pour voir des sirènes plus classiques, vous pouvez chercher mes gribouilles sur le blog dans les articles avec le tag « sirène ».

Note 2 : Les fonds à l’aquarelle ne rendant rien que ce soit au scanner ou en photographie, j’ai rajouté du contraste/saturation aux dessins. Les fonds apparaissent, mais du coup, les autres couleurs sont plus agressives. Je suis désolée par avance si ça pique la rétine ! Aller, on est parti ! 🙂

 

 

Et voilà ! Bon donc encore un challenge pas totalement fini, mais comme chaque fois, ce n’est pas mon objectif. Mon objectif c’est de m’amuser en en faisant le plus possible, je considère donc que c’est plutôt réussi ! 🙂 J’espère que certaines ‘sirènes’ vous auront plu.

Pour information: ayant du matériel de dessin qui vraiment n’en peut plus, notamment parmi mes feutres (nombre de couleurs absentes ou laissant des marques en fin de vie), je cherche à me ré-approvisionner. Du coup, je vends les originaux de mes dessins Mermay, et également Fairyary (sauf inachevés des fées et la carte qui était pour ma soeur – of course).
Ça tourne autour de 10€ la carte en fonction du temps passé dessus (c’est du format A6, toujours), payable en liquide ou par Paypal. Il y a possibilité en option de demander la plastification de la carte (pour une meilleure conservation et une meilleure résistance aux voyages postaux – j’ai fait un essai, ça a l’air de bien marcher).  L’envoi se fait par laposte, ou remise en main propre si c’est possible.
Pour les sirènes, les watermark (mon logo en noir sur l’image du dessin) ne sont pas sur les dessins originaux : mon logo est tamponné au dos, et je n’ai pas refait l’erreur d’écrire le nom du dessin où que ce soit. Pour les fées, mon logo est tamponné devant et le nom du dessin est inscrit également côté dessin.
Voilà, si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à me le dire !

Et moi, je vous dis à la prochaine fois ! ^^

Petite dose de nature printanière.

By | Photos | 2 Comments

Bonjour !

Bon, j’aurais mis le temps, mais j’ai enfin trié un peu les photos que j’ai prise pendant près d’un mois fin mars à mi-Avril (oui, je sais, nous somme en mai déjà). J’espère ne pas m’être emmêlée les pinceaux et n’avoir bien sélectionné que les dernières en dates. Désolée par avance si toutefois j’étais remontée trop loin et qu’il y avait un doublon ! x)

J’ai fait plusieurs sorties, et (re-)découvert quelques petits coins sympathiques. Je ne déplore qu’une seule chose : jusqu’ici aucun papillon n’a accepté de prendre la pose pour moi, snif ! Une prochaine fois, peut-être ? J’ai sélectionné uniquement quelques clichés potentiellement intéressants (qualité d’images variable, et plutôt moins que plus xD). Je pense qu’il y en a quand même beaucoup cette fois-ci.

Aller, je vous emmène avec moi dans mes petites promenade printanière  !
Depuis quelques temps, je fais régulièrement un crochet pour aller voir un peu la rivière qui, en un endroit, forme une minuscule cascade plutôt fun à observer, et pour la photographier en variant le rendu ou l’angle de vue. Pour l’effet filé, note à moi-même, essayer d’embarquer le trépieds !

Je croise souvent les mêmes  oiseaux, au plumage tout noir. Je crois qu’il s’agit de Choucas des tours. Ils ont fait leurs nids partout dans les platanes. Les autres oiseaux restent à bonne distance et ne prennent jamais la pose (snif).

Parfois je change de sujet photographique, et je fais des essais, pour voir un peu ce que cela donne. Je ne suis toujours qu’amatrice et débutante, donc c’est pas forcément beau pour vous, mais je m’amuse bien. Il y a plein de choses à voir, à tester … et à goûter ! (miam les fruits rouges ! mon péché mignon du moment)

Naturellement, j’en reviens toujours à mon intérêt principal : fleurs, feuilles, et bestioles.  Et je joue avec les formats.
Je fais encore tout, macros incluses, avec mon 50mm 1.8, ce qui me demande de beaucoup m’approcher de mes sujets (qui se font la malle dans le cas des bestioles). Je songe donc à l’achat (un jour lointain sûrement) d’un boîtier stabilisé pour pouvoir utiliser mon objectif Sigma zoomant qui, lui hélas, n’est pas stabilisé, et ne fait donc que des photos floues (ma faute -> je tremble comme une mémé, et il est trop lourd pour le trépieds !).
Il y a des photos où je pense m’en être pas trop mal tirée dans le tas ! 🙂

Les dernières sont mes petites favorites du moment ! Et pas seulement en terme d’images.
Les petites fleurs blanches sont super douces quand on les effleure à peine avec le bout du doigt (je n’ai rien abîmé, promis !). Les petites bleues ressortaient magnifiquement dans le décor. La mousse ressemblait à une forêt miniature. La fleur orangée avait des air de rose (mais c’est une tulipe). Et les coquelicots géants (blancs ici) étaient des emplacements de choix pour traquer les abeilles. Tout était éclatant au Soleil. J’espère que les photographies le rendent un peu !

Et voilà, on a fait le tour  ! 🙂 J’espère que certaines images vous auront plus, et je vous dis à bientôt ! ☼

Jolie journée et à … je ne sais pas quand, mais à la prochaine ! 😀

 

ps: si vous connaissez le nom des plantes photographiées, cela m’intéresse toujours d’apprendre à bien les identifier ! Merci =3

Un palais idéal

By | Liens, Photos | One Comment

J’en entendais parler depuis toute petite, et ça y est, je suis allée le voir : le Palais idéal du facteur Cheval !

Bon, je dois avouer que j’ai été un brin déçue au début, en arrivant.
Je m’étais imaginée depuis petite que le palais était perdu dans une forêt, je l’imaginais immense, et j’avais très envie de le voir bien avant que ne sorte le film en espérant qu’il n’y aurait pas trop de monde. Donc quand nous sommes arrivés, bien après la sortie du film, que j’ai vu la queue, le nombre de personnes, le fait que le bâtiment soit au coeur de Hauterives entre des murs…. bon sur le coup, j’étais pas super contente, il faut bien l’admettre. Il m’a fallu un moment pour me remettre dans l’ambiance.

Une fois ce cap passé, j’ai encore eu un avis mitigé.
Le fait que l’ouvrage regorge de citations (avec parfois des fautes d’orthographe/conjugaison), certaines poétiques, d’autres aux dimensions ‘religieuses‘ et certaines ‘devises’ genre « Dieu, travail, patrie » … bon… j’ai eu un peu de mal à plus d’un titre, il a fallu faire le tri.
J’ai donc du faire abstraction – ça se fait hein, mais au début c’était un peu compliqué car inattendu. Il a fallu se remettre dans le contexte de l’époque et lire le parcours de l’homme pour réussir à vraiment plonger dans son rêve. Si la foi de cet homme – que la vie n’a pas épargné – a porté sa volonté à accomplir son rêve, c’est admirable. Je ne suis simplement pas réceptive à ses mots un peu prosélytes sur le sujet, mais je suis sensible au reste de son univers.

À partir de là, chercher tous les petits détails du décor, découvrir les figures de pierre, humaines ou animales, disséminées partout, les pensées représentées, les cultures, observer les matériaux employés, les techniques utilisées, les hauteurs atteintes, etc… Tout ça, en se disant que c’est là l’œuvre d’un seul homme, c’est impressionnant, et ça m’a donné le petit côté magique que j’étais venue chercher. Ces choses là, ça me parle, et ça me transporte. Il aura donc fallu un moment, mais l’effet s’est bien produit, et j’ai passé au final un très bon moment, surtout sur la fin, plus dans l’ambiance, et avec clairement moins de monde et de bruit !


Je regrette que, pour des raisons de conservation, le palais ne soit plus en eau depuis des années. Ce devait vraiment être magnifique à l’époque où elle coulait en son sein et autour, le palais luisant au Soleil… Dommage ! De même, des petits passages sont interdits à la circulation et des barrières tiennent les gens à distance de certaines choses, notamment parce que certains crétins (désolée, il n’y a pas d’autres mots) ont du trouvé malin d’abîmer l’ouvrage ou d’y laisser une marque de leur passage …
Heureusement, j’ai beaucoup d’imagination ! Je me suis imaginée gamine là dedans, quand il y avait de l’eau qui coulait partout, moins de visiteurs, et tous les accès ouverts, et clairement j’étais aux anges.

C’est effectivement un ouvrage assez impressionnant né de la volonté humaine et de l’acharnement d’un homme à réaliser un rêve. J’aurais voulu pouvoir m’y rendre un jour sans aucun autre visiteur pour y plonger pleinement, dans le silence, et passer autant de temps que nécessaire à scruter tous les détails qui ont sûrement échappé à ma vigilance..

Je ne souhaite pas vous spoiler le lieu, mais je vais quand même mettre quelques photos, dont des façades entières. Je vais les afficher en petit, que vous pourrez agrandir si vous le souhaitez. Donc ne cliquez pas dessus si vous ne voulez pas les voir en détails, et vous garder la surprise pour le jour où vous irez ! J’aurais prévenu !

Maintenant, je vais voir si je peux visionner quelque part le film qui en parle, en espérant qu’il ne soit pas trop romancé… =)

Bonne journée !

Essais minimalistes

By | Dessins | No Comments

Bonjour !

Je n’ai pas encore trié mes photos printanières du coup, ce n’est pas pour cette fois ! ^^
Aujourd’hui, rapidement, je partage quatre essais de cartes, format A6, réalisées dans un style un peu plus « minimaliste » (mais pas encore tout à fait).

C’est un style que j’aime vraiment beaucoup et que je n’explore au final que peu, c’est dommage parfois je trouve. Il n’est pas impossible qu’il revienne de temps à autre si l’envie m’en prend.

Pour le mémo, le dernier en date vraiment dans cette optique était le dessin : Cocooning At Home (lien DeviantArt). Bien qu’on puisse considérer comme d’autres essais, dans des styles différents, certains élément de la série d’aquarelles « ces choses qui me rendent heureuse » – comme par exemple avec le dessin « Restful bath« , ou « Just stop for a moment » (lien DeviantArt) – , ainsi que le dessin digital « On grandira plus tard » où le but n’était pas le détail, mais le message.

Chez moi, ce n’est pas un style totalement figé, bien que cette tendance commence à nettement se dégager. Je verrais bien si cela continue ainsi ou non, mais je ne tiens pas à m’enfermer totalement dans le style qu’on m’a toujours connu. J’ai envie de suivre mon envie, les courbes que le crayon dessine pour moi..
Par contre, je n’ai osé envoyé qu’une seule carte, n’étant pas sûre de moi… (désolée Kari, pas de carte cette année ! :/ ). Aussi, je serais assez curieuse d’avoir des avis constructifs sur mes essais au passage, pour savoir comment ceux-ci sont perçus et accueillis, et savoir si j’envoie à l’avenir les dessins comme ça ou si je les garde pour moi… donc n’hésitez pas à me donner le vôtre, et merci d’avance pour ça ! 🙂

En tout cas, j’ai pris grand plaisir à gribouiller ces petites cartes, et j’espère qu’elles vous plaisent au moins un peu, d’une façon ou d’une autre !
Belle journée et à bientôt !

 

Des bulles

By | Photos | 2 Comments

Bien le bonjour !

Aujourd’hui, je bulle ! 🙂
En fait, j’ai récemment rendu visite à Leanora, et ses filles ont joué à faire des bulles, rappelant à mon bon souvenir cette joie simple. Comme je reste une grande enfant qui goûte les plaisirs innocents, j’ai ressorti mon propre tube à bulles (qui dormait encore dans son carton depuis le déménagement), et j’ai fait une petite session « bulles de savon » à l’occasion !
Et comme j’aime mélanger les plaisirs, et que je dois toujours m’améliorer dans l’utilisation de mon appareil, j’en ai profité pour essayer de photographier nos amies bubulles !

Alors bien sûr, avec l’objectif tout manuel et une zone de netteté de quelques centimètres, c’est compliqué de bien faire le point, surtout quand monsieur le vent s’amuse à me troller, mais mêmes floues, je trouve certaines prises sympathiques, alors je vais les partager avec vous, en espérant qu’une ou deux vous plaisent dans le tas.

Un mot sur le côté ‘technique’ (si l’on peut dire) : La qualité n’est pas extraordinaire !
J’ai galéré avec les ISO qu’il fallait changer en même temps que je suivais le trajet des bulles… du coup, j’ai testé certaines choses pour réduire ou non le bruit de l’image, mais cela faisait perdre de la couleur et du détail sur les bulles, donc parfois j’ai fait, d’autres fois non … De même, j’ai fait des essais de modification de contraste pour rattraper les loupés & co… C’est donc assez variable !
En gros : rien d’extra ordinaire niveau cliché, c’est vraiment juste pour le plaisir des bulles que je les poste ! ^^

Personnellement, je suis très très fan de des bulles de savon. J’adore ça ! Elles me donnent envie de sautiller et de les suivre en courant comme les petits à la crèche !

Déjà parce que j’aime les bulles : leur forme, leur légèreté, et j’aime les voir flotter dans l’air et danser en tous sens. Ensuite parce que je trouve fascinant le jeu de lumière qui les colore toujours des teintes les plus improbables en arc-en-ciel. De même, je trouve très amusant les reflets de l’environnement sur leurs contours ou les ‘dessins’ qu’on trouve parfois à leur surface. Sans compter quand elles décident sans qu’on sache comment de se mettre en groupe pour créer de surprenantes combinaisons ! Pour finir, j’aime les regarder faire « plop » une fois leur course pour la liberté achevée ! C’est presque aussi amusant que le « plop » du papier bulle qui explose sous le doigt, le petit son en moins !

Aller pour le plaisir, je remets ma plus belle prise (il y a trois ans je crois) :


Et ce que je m’étais amusée à dessiner sur une autre (floue) : c’est par ici !

Bref. J’espère que ce petit article de rien vous aura donner envie de sortir faire des bulles dans le parc ou le jardin, et de retrouver pour un instant votre âme d’enfant !
Bon weekend, et à bientôt ! \(^o^)/

Promenades entre giboulées

By | Photos | No Comments

Bonjour bonjour ! ✿

Un article plus optimiste aujourd’hui !
Voici maintenant presque quinze jours que j’ai repris mes petites balades (j’ai même trouvé un nouveau coin sympa) ! Si aujourd’hui nous sommes entrés officiellement dans la saison du renouveau, la nature y était déjà avant nous. Petit tour photo de ce Printemps précoce qui s’est installé au début du mois et que j’ai pu observer entre deux giboulées ☂ 🙂

(je sais, certaines sont floues au mauvais endroit, il faut vraiment que j’aille chez l’ophtalmo x) )

Et ma petite préférée ❁, des fleurs de prunier * qui forment un « Y » ! ʕᵔ‿ᵔʔ

Et bientôt, j’y retourne pour photographier le Printemps officiel, bien évidemment ! Et je verrais s’il y a de quoi faire un petit article ou pas (et si j’ai envie ou pas). D’ici là, portez vous bien, ouvrez grand les yeux devant les beautés du monde, et prenez en soin !!

❀ Bonne journée ! 🙂

 

* Normalement ce sont des fleurs de prunier. Je m’étais trompée au début. Je ne connais pas encore bien les noms de plantes : arbres, fleurs, etc. mais j’aimerais bien apprendre. Si quelqu’un a un lien vers un glossaire imagé des fleurs, ou un truc dans le genre en bouquin, ça m’intéresse d’y jeter un oeil, merci d’avance !! ^^

Sorry Children (#LaPireExcuse) & Nous y sommes.

By | Liens, Réflexions | No Comments
« Cela me semblait loin, alors j’ai pensé qu’on avait le temps, que c’était pas si important que cela.« 
Ce genre d’excuse, ça pique et ça rend fou.
Ce n’est pas parce que le raz-de-marée a l’air loin qu’il ne va pas très prochainement tout dévaster sur son passage. On est précisément dans un cas comme celui-ci. On l’avait « prédit » : des décennies que les chercheurs de tous horizons tirent la sonnette d’alarme. Désormais, il se profile le « raz-de-marée » planétaire, c’est tangible pour qui veut bien ouvrir les yeux. « Nous y sommes ».
C’est le moment ou jamais pour choisir d’agir.
 
₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪
 
Certains le savent, l’environnement est un sujet qui me tient à coeur.  Mon amour de la nature m’interdit de fermer les yeux sur ce qui la met en danger.  C’est pour cela que, petit à petit, et depuis des années, je change mes habitudes à la hauteur de mes possibilités pour mettre mes actes en accord avec mes idées. Ce n’est pas encore parfait, ça fait parfois un peu le yoyo, mais on maintient le cap.
 
Il faut accepter qu’on ne peut pas toujours tout faire, ou pas en même temps. Que s’adapter, c’est changer, remettre en question le confort quotidien, au moins un temps, celui de l’habitude et de la découverte des bienfaits engendrés par nos évolutions. Il faut aussi accepter qu’il arrive qu’une solution n’en est en fait pas été une, et qu’il faut changer à nouveau, que « bon sang, ça aussi, faut modifier ! ». Oui, c’est du boulot, mais ça vaut plus que largement le coup.
 
Il existe de nombreuses pistes pour agir. Tout le monde peut trouver quelque chose qu’il est capable de faire :
 
Limiter tout ce qui est à usage unique ou limité. Remplacer les « indispensables » par des solutions durables. Limiter les achats et privilégier le troc, les réparations, les prêts, etc.  Limiter les emballages, apporter les siens dès que c’est possible, et limiter les déchets. Mettre en place un compost, et des espaces fleuris pour faciliter la vie de la biodiversité et le travail des abeilles. Éviter les produits chimiques, quels qu’ils soient. Limiter l’usage de véhicule, et optimiser les trajets. Limiter la consommation de viande, oeufs, lait, etc. Consommer autant que possible local, de saison, et bio. Bannir les aliments et produits qui ne respectent pas la planète. Utiliser modérément l’énergie autant qu’on peut. Soutenir ceux qui entreprennent des démarches saines. Etc. La liste est longue.
 
Trouvez plein d’idées concrètes sur le site : « ça commence par moi » (long à s’afficher chez moi, pour info).
 
Un sacré défi, pas toujours très rigolo au début (mais sur le long terme, on se sent mieux !), pas toujours facilement réalisable suivant où l’on vit et les moyens qu’on a (mais ça vient, ça vient !). Un défi qui, relevé en masse, pourrait changer bien plus les choses, et donc un défi qui commence par tout un chacun, à son niveau. Un défi, par contre, à débuter pendant une durée limitée dans le temps…
 
Essayez de vous dire la même chose pour déléguer vos fonctions de base (respiration alimentation, etc.). Vous allez voir comme c’est sensé comme raisonnement… Sérieusement, si tout le monde se dit ça, on est foutu.
 
La mauvaise nouvelle, c’est que l’urgence grandit chaque jour qui passe, et que certaines choses perdues ne pourront jamais être retrouvées.
La bonne, c’est que nous sommes de plus en plus nombreux à en avoir conscience, à être prêts à sacrifier le confort pour sauver tout ce qui pourra l’être, et qu’il y a encore beaucoup à sauver.
 

Vraiment beaucoup. En faune, en flore, et plus encore. Et pour ceux qui auraient besoin de motivation supplémentaire, ça permettrait de sauver tout simplement notre habitat. Parce qu’actuellement aucune autre planète n’est disponible pour nous accueillir ailleurs, et les billets de banques ne fournissant ni air, ni eau, ni nourriture, ils ne devraient même pas entrer dans l’équation. Nous avons besoin de la planète, son air, son eau, ses habitants, pour vivre. La planète elle, elle tournera sans nous, non sans s’être bien vengée avant. Si nous jouons la montre, nous sommes sûrs de perdre.

*tic tac, tic tac*
 
Après le mouvement « on est prêt » qui réunit les citoyens désireux de changer les choses et de prouver que oui, nous sommes prêts à faire ce qu’il faudra pour sauver le monde, arrive le mouvement « #LaPireExcuse« . Celui-ci propose de réunir les excuses qui selon nous, sont les pires qu’on puisse sortir le jour où il faudra expliquer à « nos enfants » pourquoi on leur laisse une planète poubelle alors qu’on pouvait changer les choses, et d’y apporter une solution adéquate pour agir dès maintenant : Excuse versus Action.
 
Excuse Versus Action, et vous, vous êtes sur quelle position ?
Images récupérées sur le site du mouvement « #LaPireExcuse » : SorryChildren.
 
Vous l’aurez compris, j’espère du plus profond de mon âme que quiconque passant par là aura à coeur de s’investir pour l’avenir. N’hésitez pas à faire connaître les mouvements qui encouragent les actions positives, à vous renseigner sur ce que vous pouvez faire à votre niveau, à sensibiliser sur la question les plus jeunes comme les plus vieux : ratissez large ! La planète est merveilleuse, la vie, la nature, même le mot « Demain » est resplendissant de promesses, alors ce serait pas mal que tout ça, ça continue à exister, pas vrai ?
 
Bonne soirée à tous, et à bientôt.