Category

Évènement

Juste un petit bout de soi

By | Blabla / News, Évènement | 2 Comments

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui, petit détour côté du « don de soi ».

Petite introduction

Des dons, y’a moyens d’en faire plein des différents. On peut donner de son temps en faisant du bénévolat, on peut donner de ses affaires en les apportant à l’une des nombreuses associations existantes un peu partout, et on peut donner de façon littérale des « bouts » de soi.
Y’a ceux qui peuvent donner leur sang, leur moelle osseuse, leurs gamètes, leurs organes, etc. Bon, ce dernier aspect des « bouts de soi« , faut vouloir et pouvoir, ce n’est pas toujours gagné (genre perso, j’ai jamais pu donner mon sang), mais dans mon cas il y a une petite chose que je pouvais donner sans danger ni trop flipper : mes cheveux.
On n’en parle pas beaucoup, et pourtant ça existe aussi ! Alors si vous vous demandiez comment ça marche et à quoi ça sert, par ici s’il vous plaît, je vais partager avec vous mon expérience personnelle sur le sujet ! (donc au milieu du blabla, y’aura le déroulement des opérations).

Alors voilà, cela faisait longtemps que j’y songeais (mais genre, vraiment longtemps, puisque la première fois c’était en 2010), et j’ai enfin franchi le pas ! J’ai donné mes cheveux (pas tous, rassurez vous, il m’en reste).

Cette année, j’avais pris la décision de tenter le coup dès que mes cheveux seraient assez longs même si je ne savais toujours pas où le faire et comment. Je me suis donc renseignée pas mal sur le sujet et j’ai fini par tomber sur le site de l’association « SolidHair« . Le nom m’a plu déjà, donc j’ai regardé de plus près.
« Leur but est de collecter des mèches de cheveux exclusivement naturels : donc sans ‘mèche’, couleur, et compagnie. Il faut également un minimum de 25 centimètres de longueur de cheveux.
Ces mèches sont ensuite vendues au kilo à des professionnels (perruquiers et autres), et avec l’argent des ventes, ils aident financièrement des personnes atteintes d’un cancer et en difficulté financière à acheter des prothèses capillaires. »
Un petit coup de pouce bienvenue, vous vous en doutez.

Il est possible, si j’ai bien compris, de leur envoyer directement vos cheveux coupés, si vous pensez réussir à couper bien droit (ce qui n’est pas mon cas 😉 ), mais sinon, on peut passer par des coiffeurs et coiffeuses « partenaires ».

Nota : Solidhair n’est bien évidemment pas la seule association existant dans ce but (ou similaire), et c’est difficile d’évaluer le sérieux et l’intégrité via un site, mais comme être sûr est impossible, il faut bien se lancer un jour ! N’hésitez pas à partager les autres options que vous connaissez en commentaires (s’il reste des gens qui passent par là xD).

Voilà pour le principe. Maintenant, un peu de mise en pratique !

Déroulement

Première étape, j’ai voulu savoir si je pouvais me proposer pour un don. Bon, ce n’est pas évident de se rendre compte seul, mais ça faisait un moment que je guettais mes longueurs, et je me doutais bien que je ne devais pas en être bien loin. Mon dernier joujou avec mes cheveux niveau couleur datant de facilement 8 ans, j’étais assez tranquille sur les autres critères aussi, je me suis dit que ça le ferait (au pire du pire, je verrais sur place, et si vraiment c’était trop limite, je ne couperais que les pointes en attendant d’y retourner plus tard).

Ensuite, j’ai fait une petite recherche des salons partenaires de l’opération. J’en voulais un qui coupe les cheveux (pas seulement qui les prenne en dépôt) et qui ne soit pas excessivement loin de chez moi (bah oui, quand même). J’en ai trouvé plusieurs dans un rayon assez large. Entre emplacements, produits, présentation sur les réseaux sociaux, etc. j’ai fait un tour de chacun, et puis j’en ai choisi un – un peu au feeling, comme toujours dans ces cas là-.
J’ai aussi commencé à me préparer psychologiquement, à couper, et surtout à aller chez le coiffeur. Ceux qui me connaissent savent que je n’y vais pas comme ça, ni sans appréhension, et que je suis relativement exigeante, mais mon objectif a rendu les choses plus simples.

Troisième étape, le téléphone. Grosse épreuve pour moi ça aussi lol. C’est là que je confirme (ou pas) mon feeling, et que je choisis si je continue ou pas avec le lieu sélectionné. Cela me permet de poser les questions que j’ai à poser, d’avoir une première impression du personnel et un premier ressenti. Si c’est pour y aller à reculons, en général je switche avec quelqu’un d’autre.
J’ai commencé par demander le tarif d’une coupe et ce que je voulais avec. Tant qu’à se faire couper les cheveux, autant ressortir en étant présentable ! Le prix m’a semblé correct. J’ai également prévenu pour ma particularité capillaire – info qui a limite semblé superflue : la personne connaissait et n’avait pas l’air gênée le moins du monde à l’idée => bon point ! -. Ensuite, j’ai vérifié que le salon était bien partenaire de l’association et si un don était possible chez eux. Comme la personne au téléphone était très gentille et a pris le temps de me répondre poliment et calmement, banco, j’ai pris rdv.

Et le grand jour est arrivé.
J’avais bien repéré l’emplacement du salon, donc je ne me suis pas perdue, mais je n’avais pas prévu la circulation. Je suis arrivée avec trois minutes de retard, donc bien bien stressée, mais la dame avait l’air gentille en vrai aussi, donc j’ai pu conserver mon calme. En prime, le salon était désert et, même donnant sur la rue, niveau bruit, ça allait bien. Je n’ai pas eu la moindre réflexion sur mes petites habitudes de garder ma veste & co, j’ai apprécié.

Adieu mes chers amis x’)

On a commencé par regarder la longueur. J’étais prête à couper jusqu’aux épaules, pas plus. Heureusement, malgré cette limite, c’était bon ! J’ai quand même demandé à prendre une photo de mes cheveux avant de couper, parce que je savais qu’ils allaient me manquer. Et puis j’en ai demandé d’autres : elle a gentiment accepté de les prendre pour que je puisse illustrer un peu mon article (parce que mes pavés de texte tout seul hein…).

Donc la dame a préparé mes cheveux en nattes, elle m’a dit que si je voulais changer d’avis, c’était maintenant ou jamais, et après confirmation, elle a coupé. J’avoue que je stressais un peu pendant cette étape, en priant très fort pour ne pas avoir les cheveux trop courts au finish ! Heureusement, on s’était bien comprises sur la longueur à garder, ouf !

A priori, on avait 30 centimètres de chevelure. On n’aurait vraiment pas dit en fait. Une fois posé sur une table, ça fait peu. Surtout que j’ai le cheveu assez fin, je ne sais pas si ça ira pour l’usage qui en sera fait… mais bon, on va espérer que ça ne gêne pas trop.
Comme il fallait passer à la partie standard d’une visite chez le coiffeur, je n’ai pas eu trop le temps de leur dire adieu, mais la coiffeuse m’a laissé le temps de prendre en photo mon modeste don. Au revoir les coupains :

Je suis sûrement trop sentimentale, mais ça m’a fait quelque chose quand même..

Je vous passe le reste des détails d’après, pour la coupe. Je n’ai pas osé demander quoi que ce soit de particulier à part l’emplacement de la raie des cheveux, et j’ai un léger regret de ne pas avoir demandé le dégradé au niveau du visage, mais pour compenser j’ai noté un point intéressant (pour la team introvertis comme moi) : on n’est pas obligé de raconter sa vie et répondre à mille questions ou faire la conversation sur la météo chez la coiffeuse que j’ai choisi ! C’est tout bête, mais ça m’a aidée à me détendre un petit peu, et j’ai pu ressortir de là sans me sentir hyper fatiguée ! Ça n’a l’air de rien, mais franchement, c’est bienvenu !

Petite surprise arrivée à la partie paiement, j’ai payé moins cher que prévu ! Dans ce salon, la coupe simple après un don est offerte : « échange de bons procédés ». J’ai trouvé ça plutôt chouette. Je sais déjà que tous les salons ne le font pas, alors n’hésitez pas à vous renseigner, comme ça même avec peu de moyens, on peut faire un geste généreux !

Et après ?

Et bien après, hélas, ce n’est pas vraiment possible de demander à suivre un envoi de cheveux aux associations, de s’y rendre, et de regarder comment ça marche, sauf peut-être à moins d’être journaliste… Mais dans la théorie, mes mèches ont rejoint plein de copines, qui seront envoyées à Solidhair, qui va les vendre à des professionnels, et qui, grâce aux gains engendrés, aideront des personnes privés de leurs cheveux à retrouver un peu de joie.

Perso, l’idée d’y contribuer, c’était aussi de la joie pour moi. Preuve que chacun de nous à son niveau peut faire de petits quelques choses. « Les petits ruisseaux font les grandes rivières » comme on dit !

 

Le mot de la fin

Et voilà, je me retrouve ‘toute nue’ ! Enfin, avec les cheveux « courts », très, à mon sens. Heureusement que j’ai pas fait plus, ça aurait été vraiment très très dur.

Cela fait très bizarre de ne plus les sentir autour de moi tout ça… et ça fait visuellement étrange aussi. C’est droit hein, vous en faites pas, la coiffeuse a bien bossé, et a même réussi à re-insuffler un peu de volume sur ma tête. En revanche, je ne sais pas si ça me va vraiment (même si chéri dit que si). C’est probablement juste une question d’habitude ? Je n’avais pour ainsi dire rien coupé depuis presque dix ans, alors j’imagine qu’il me faudra un moment pour m’y faire.

Ceci étant, je reste contente d’avoir sauté le pas. Aucun regret. Et puis les cheveux repoussent, alors ce n’est pas grand chose, et si ça peut aider quelqu’un quelque part, bah ça aura valu le coup, et je serais même prête à recommencer (bon pas tout de suite hein 😉 ).

+ Edit +

Des copines ont donné aussi leurs cheveux, et donc je rajoute quelques infos potentiellement utiles.
Pour des associations qui font des perruques à moindre coût (notamment pour les gens atteints de maladies type cancer) :

– Solid’Hair ne prend donc que les cheveux au naturel de 25cm et plus (pas de coloration, de mèche, etc).
Coupe d’éclat prend les cheveux, même méchés ou colorés, à partir de 20 cm (même bleus, roses, ou autres).
Fakehairdontcare qui prend a partir de 10 cm (pour les mèches & couleurs, je n’ai pas vu d’infos particulières).
Plus les dons de cheveux sont longs, plus ils sont recherchés.

– L’association « Coiffeurs Justes » récupèrent les cheveux coupés de n’importe quelle taille pour en faire des éponges à hydrocarbures. Je ne sais pas ce que ça vaut en terme de solutions, mais libre à vous de vous renseigner sur le sujet et de voir si vous voulez/pouvez participer ou non.

Voilà !! ^^

++

À vous maintenant : vous projetez de faire un petit don prochainement ??
En aviez-vous déjà fait avant ?? =)

Bonne journée, et à bientôt !

Visibilité ?

By | Blabla / News, Évènement | 2 Comments

Alors voilà, depuis toujours, je fais mes petits trucs dans mon coin, et jusqu’ici, je dois dire que ça m’allait globalement très bien.

Mais depuis quelques années, l’envie de dessiner ne cesse de grandir et le rêve de bosser, au moins partiellement, dans ce milieu a pris toute la place. Or pour trouver une « clientèle » que ce soit pour des collaborations, des illustrations, etc. il faut de la visibilité.

Je pourrais en parler longtemps en qualité de fantôme tant je suis peu portée sur la comm’.
Même mes proches ne connaissent pas nécessairement l’existence de ce blog (et même si certains en ont conscience, disons le clairement, sans Nath depuis plus d’un an, je ne ferais que parler toute seule ici xD – Merci Nath pour ton soutien au passage ♥ !! ).
Après mon inscription sur DeviantArt, j’ai mis cinq ans avant d’oser y poster quoi que ce soit. Et presque un de plus avant d’oser commencer à commenter/discuter avec les autres inscrits, et ça reste souvent frileux (les relations sociales et moi hein…).

Bref, on a fait mieux niveau personne réussissant à se vendre, et j’ai décidé d’essayer de changer petit à petit cela. Pour cela, en plus de progresser niveau technique, il me faut apprendre à moins rechigner à me « montrer », bien que je ne sache pas réellement comment m’y prendre. L’abus de discrétion ne m’aidera pas. Je vais donc essayer d’être plus « visible », plus « présente » sur quelques réseaux choisis, commencer à me faire un peu de « pub », et vous demandez, si vous le voulez bien, de me filer un petit coup de main, à la hauteur de vos envies et moyens.

Je garde ce site/blog, et je garde mon Deviant Art. Mais je cherche également d’éventuelles autres plateforme sociales où glisser ces petites créas.
Instagram n’est pas franchement fait pour moi, tout s’y passe très vite, je n’y poste que peu (et je n’ai pas trouvé d’option pour modifier ou supprimer ce qui y est partagé)… Twitter ne me semble pas hyper adapté non plus à moins de n’être déjà clairement suivi par ailleurs.

₪  Il y a quelques temps, j’ai donc pris le parti de créer une page Facebook sous mon pseudonyme d’illustratrice : Seleyana.
Bien que moins présents que sur Twitter ou Insta, les gens sont plus souvent inscrits sur Facebook que sur DeviantArt au final, et y échanger est relativement plus simple. J’espère ainsi atteindre un public un peu plus large et pouvoir y présenter mon petit univers en vue de trouver des collab’ ou commandes.

S’il existe d’autres réseaux sociaux qui vous semblent importants de connaître et qui pourraient m’être utiles, dites moi, et j’irais voir un peu ça.

Bien sûr, c’est uniquement après création de la page que j’ai vu que Facebook faisait manifestement payer la visibilité (pourquoi l’esprit mercantile arrive-t-il encore à me surprendre ? On se le demande). Désormais, sur chaque page où je vais, j’ai au moins un encart qui me harcèle pour que je raque. Charmant x)

Il n’y a pas que les pubs, je peux aussi acheter des « likes » de ma page… J’avoue que ce concept me dépasse un peu, je n’en vois pas l’intérêt o_O. Quant à payer pour avoir une petite annonce qui spamme les gens de temps en temps, je n’en ai ni les moyens, ni l’envie.
Le seul moyen de gagner un « public » ce sera donc via le partage. Ainsi, si un post, une photo, un dessin vous plaît, n’hésitez pas à « partager » la publication, et à « aimer » la page si vous êtes Ok avec ça, cela m’aidera !

₪  Mariko a également créé ici une page facebook dédiée à notre livre « Avoir deux papas, avoir deux mamans » (en commande en VF sur NatsEditions ou Amazon, et toutes les infos sont par là).  N’hésitez pas à liker la page si l’envie vous en prend, et à y interagir avec nous pour nous soutenir, partager vos retours, vos photos du livre, etc. !

₪  Et enfin, j’ai créé une boutique « Spreadshirt » pour vendre des produits avec mes « designs » dessus : dessins, et photos. Si jamais un design en particulier vous intéresse, ou qu’un produit n’est pas encore proposé avec, dites le moi, je verrais ce que je peux faire. Je devrai normalement toucher une petite part de la vente (un peu comme pour les livres), et donc être en mesure de me payer un jour du matériel (ou des cours !).
Quant aux originaux des challenges [Fairyary] et [Mermay], ils sont toujours également à vendre. Sait-on jamais x)

Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui !

Merci beaucoup, et à bientôt !

« L’Utopie n’est pas l’irréalisable, mais l’irréalisé. »

By | Évènement, Liens, Pub | 2 Comments

Une phrase de Théodore Monod en titre, parce que je l’ai découverte récemment, que je la trouve géniale, que j’avais envie de la mettre, et que j’ai pensé qu’en un sens elle collait assez bien au contenu du jour 😉

En effet, il y a peu, j’ai eu une Chance incroyable : on m’a permis de réaliser un autre de mes rêves d’enfant ! Le genre de rêve qu’on a fait mille fois, mais dont on s’est toujours dit « ça n’arrivera jamais ».. Et pourtant… Au travers de cet article, j’ai envie de faire un petit partage de cette expérience hors norme avec vous.

Qui n’a jamais souhaité pouvoir voler ? S’élever dans les cieux, libre comme l’air, et n’avoir que l’embarras du choix de la direction à prendre. Pas de frontière, pas de limites. Comme à deux doigts de caresser les nuages, de toucher les étoiles, de plonger dans l’espace…

Bon, nous sommes d’accord, ce désir enfantin est un peu irréalisable (et irréaliste) en l’état. Mais à quelques détails près, pour qui en a l’opportunité, ce n’est pas impossible. Si aujourd’hui l’Homme sait voler de différentes façons, il y a une méthode qui avait attiré mon attention ado : j’avais découvert que le rêve était à portée de main avec le Parapente. Depuis, cette idée me titillait dans un coin de la tête…
Combien de nuit ai-je passées à survoler des milliers de paysages en Rêve ? Impossible de les compter, depuis le temps. D’ailleurs, à force de rêver, j’avais fini pour me dire que jamais je n’éprouverais la sensation incroyable de voler dans les airs en étant éveillée. Qui aurait pu penser que j’allais un jour me prouver le contraire ?

Surtout moi quoi ! Ce n’est un secret pour personne que j’ai bien souvent peur de tout, que je suis malade dans n’importe quel transport (et souvent en mode XXL), que je souffre du Vertige (un escabeau est une épreuve), et que les sensations fortes font que mon corps me lâche dans la plupart des cas (mais il est sympa, il me prévient juste avant, en général)…. Alors Voler ? Sérieusement.. Sans compter qu’on ne fait pas toujours ce que l’on veut. Avec mon Prince, année après année, nous avons envisagé de nous lancer, mais toujours manquait quelque chose : Temps, Argent, Volonté portée sur d’autres priorités… et je savais bien que le jour où je me lancerai, la Peur le disputerait à l’Excitation, et j’ignorais laquelle des deux allait gagner. Désormais, je le sais ! 😀

Photo GoPro – Morceau de Rêve en Hauteur

 

Pour ceux que cela intéresserait, le vol a eu lieu à Novalaise, avec l’école d’Aiguebelette Parapente. Et si je les mentionne et leur fais de la « Pub » c’est parce que vraiment, j’ai ADORÉ cette expérience !! Aller petit retour sur mon premier vol en parapente avec eux (et tout court) !

Logo de l’école de Parapente

¤ Déjà, le lieu est superbe et complet : forêts, montagne, champs & plaines, lac.. Ces variations de décor permettent une variation d’altitude. Si j’ai bien compris les courants qui montent (les pompes) sont surtout présents au dessus des champs & plaines, et ceux qui descendent sont situés au niveau de ce qui est forêt et lac. Cela offre également un ravissant panel de choses à voir : La vue de là-haut est à couper le souffle ! On décolle de 770 mètres (par rapport au sol sur place), mais on part ensuite plus en altitude ! Et fichtre, c’est haut !! =)

Screenshot GoPro – Côté Plaine

Si je me souviens bien la saison peut débuter dès fin Mars là bas, et durer jusqu’en Octobre. En pleine saison les vols ont lieu du matin jusqu’à 17h30 voire 18h30. Cela laisse pas mal de marges pour trouver un créneau qui convienne. J’ignore quelles sont les modalités mais il est également possible d’y faire du vol libre, pour ceux qui ont leur matériel.
On nous a judicieusement conseillé les vols de l’après midi, et nous n’avons pas été déçus : température et luminosité étaient agréables tout du long ! Je recommande malgré tout fortement le port de lunettes de Soleil et l’application de crème solaire avant de rejoindre le point de RDV 😉 Concernant la tenue, nous étions en Jean & T-shirt avec des baskets. J’avais également prévu une veste qui n’a pas servie cette fois-ci.

¤ Ensuite, le vol en lui-même : il est adapté à chacun (cf. point suivant « l’équipe »), mais dans tous les cas, c’est juste un moment Magique et mémorable ! Au dessus de tout qui paraît si petit, loin du Monde et du Bruit, au Soleil bien peinard, en compagnie du Vent… on en prend vraiment plein le Coeur et les yeux !
Concernant le vol en tandem (vu que je n’allais pas voler seule une première fois hein) on est plutôt confortablement assis. La sensation de vide tout autour de soi est déstabilisante, un poil inquiétante, et en même temps très agréable. Le seul « bémol », c’est que si comme moi, vous craignez TOUS les moyens de transports, celui-ci ne fera probablement pas exception non plus.
Pour les plus à l’aise, parfois le ‘moniteur’ vous proposera de diriger vous-même un moment le parapente. Pour ma part, je n’ai pas essayé : un défi à la fois me suffit ^^.

Screenshot piqué à Wedges – on ne voit pas la pente, mais on décollait de là. Jolie vue, non ?

Le départ reste impressionnant (notamment à cause de la plateforme de lancement qui est en légère pente avant le vide) mais s’effectue facilement si l’on applique ce que l’accompagnateur demande. La descente se fait tout en douceur, et personnellement, je n’ai pas eu trop de problème pour l’atterrissage – bien que courir dans le vide donne une impression bizarre je dois bien l’avouer xD – (Pour les plus anxieux, il est possible d’atterrir simplement sur les fesses ^^).

Il est possible de demander à son accompagnateur (en amont du saut) de prendre des photos et vidéos avec sa GoPro. A la fin, la carte SD contenant le tout est vendue 20€. Ces photos & vidéos sont exemptes de watermark. Ici, c’est moi qui ait ajouté leur logo aux photos prises pour montrer que ce ne sont pas mes photos, car c’est ma ligne de conduite sur le blog. Pour les plus téméraires, il peut être possible de prendre son propre appareil photo en vol (dragonne recommandée).

Petit nota personnel en passant : je n’ai pas pris de veste car il faisait vraiment très bon ce jour là, mais j’ai noté qu’une fois de retour à Terre, il fait trèèèès chaud d’un coup, et il peut être difficile de respirer pendant un petit moment (dans mon cas, au bout de dix minutes, il m’a vraiment fallu me poser devant une clim pour y parvenir).

¤ Enfin, l’équipe. Toutes les personnes que nous avons croisées étaient au Top. Très pro, et très à l’écoute.
J’ai constaté avec joie que leur but est de faire passer un bon moment au client en toute sécurité, donc ils s’adaptent (sans rechigner) à nos capacités et « desiderata » en quelque sorte (donc moi, j’ai eu droit à un vol pépère là où ma Belle-Soeur a testé un vol plus « sportif » 🙂 ). Ils communiquent pendant le vol, et il est possible de finalement tenter quelque chose en plus, ou au contraire de demander à y aller plus mollo pour la suite. Bref, c’est vraiment un vol personnalisé qu’ils ont à coeur de nous offrir. Ils sont également très souriants, n’hésitent pas à expliquer le procédé, à prévenir quand il va se passer quelque chose, etc. Vraiment super.
J’ai apprécié également de petits détails comme le fait que pour rejoindre la zone de décollage, le chauffeur conduisait bien et s’assurait que personne ne soit malade pendant le trajet (la route est très jolie, mais ça tourne pas mal ! ^^). Si un enfant ou un adulte panique, ils restent calmes et sérieux, tentent d’apaiser la personne, proposent des solutions… et finalement ne forcent pas les choses si la Peur l’emporte.

De mon côté, j’ai été accompagnée par Sun, qui s’est voulu très rassurant et très à l’écoute, qui m’a bien expliqué comment ça allait se passer, et qui a attendu que le vent soit un peu moins fort pour que le départ se fasse plus en douceur car j’avais un peu peur. Il a géré pour que le vol reste calme et j’ai eu droit à un tour visuel du secteur. Il a accepté d’écourter un peu le vol lorsque j’ai senti qu’il fallait se poser pour ne pas que mon corps me lâche, et m’a fait confiance pour un atterrissage en courant. J’ai vraiment passé un bon moment ! ^^

Screenshot GoPro – Balade dans les airs

Bilan : Très positif ! Pour le vol, comme pour le choix de l’endroit et de l’équipe.

Alors, certes, il m’a fallu bien 20 minutes pour respirer à nouveau normalement et près de 45 minutes pour réussir à calmer les nausées et les vertiges qui m’assaillaient encore après le vol, mais je n’ai AUCUN regret. Et surtout je précise : je suis véritablement sensible et sujette à ce genre de choses, donc je pense que si j’ai pu le faire, vous en avez la capacité physique également 😉 Après, faut oser y aller, et je comprends tout à fait qu’on puisse vouloir reculer au dernier moment : c’est vraiment impressionnant.

Honnêtement, je doutais d’en être capable, et je pense que peu de gens me connaissant auraient pu y croire. Encore en ce moment, je me demande presque si je n’ai pas fait un rêve de plus… et puis je me souviens, mon corps aussi, et je sais que cette fois-ci, c’était pour de vrai. J’ai volé en parapente !!! J’ai parcouru les cieux au dessus d’un paysage magnifique, et en compagnie de personnes que j’aime plus que je ne saurais le dire. Un rêve éveillé sans pareil ! C’est un morceau de Bonheur brut, et je mesure ma Chance.
Franchement, je ne m’attendais pas à ce que cela se passe aussi bien et dans une telle bonne humeur, je suis juste Super Contente !! ^__^

Un grand coucou aux personnes qui étaient avec moi ce jour là, et un énorme Merci à ma Belle-Soeur qui a trouvé la bonne école, le bon lieu, le bon jour, la bonne heure, et qui m’a offert des ailes pour un instant inoubliable… ♥

Photo GoPro – Au dessus du lac

Bon weekend à tous, et à bientôt ! 🙂

Fête des Balais de Lapalud

By | Évènement, Liens, Photos, Pub | No Comments

Nous avons découvert cet évènement complètement par hasard en passant à proximité du village. Nous avons vu l’affiche qui annonçait la « Fête des Balais ». Intriguée, j’ai été tentée d’en savoir plus ! Nous avons donc fait un petit tour sur place le 02 juin, pile pour la Course (je vais y revenir) et nous nous sommes débrouillés de revenir le lendemain pour voir le reste (pile avant l’orage ! 😀 ). Un mot sur la petite sortie du Week-end.

« La Fête des Balais » correspond à la fête foraine du village de Lapalud, mais autour de laquelle on peut retrouver plusieurs activités qui ont l’air de varier selon les années. Pour cette 3e édition ce Dimanche, il y avait un vide grenier, à priori assez petit, que nous n’avons pas vraiment fait, de petits divertissements sur la place de la mairie (notamment un duo comique, un créateur de panier « Zarko », un concours de vélo fleuri..) une petite exposition sur le thème du Balai lapalutien, une exposition assez grande de voitures anciennes (plus de 80 véhicules au total) sur l’ancien tracé de la RN7, etc.
Pour en savoir plus, vous pouvez vous référer au Programme de 2018 , à la Page Facebook du Village ou à celle du Comité des Fêtes de Lapalud.

On trouve également des balais ‘exposés’ un peu partout dans le village : dans les vitrines des commerces, aux fenêtres de certaines maisons, accrochés dans les arbres, etc. C’est assez insolite et rigolo.
Pourquoi ces balais ? C’est ce que nous avons découvert dans la salle d’exposition sur ce thème. Lapalud était autrefois sur le trajet de la Nationale 7 et a été – si j’ai bien compris – l’un des principaux bastions de la fabrication de Balais en France. Cette exposition montrait nombre d’articles de journaux sur « la belle époque », des photos d’étapes de la création d’un balai, etc. Je n’ai personnellement pas tout lu, mais c’était instructif.

Nous avons beaucoup aimé l’exposition des voitures anciennes, dont le nombre nous a agréablement surpris, et j’en ai pris un bon nombre en photos. Je vous en mets quelques unes ci-après (cliquer sur l’image pour agrandir) :

On a visité un petit peu tout, vite fait, et pris quelques clichés à la volée par-ci par là. Petit tour d’horizon, pour le plaisir :

Mais ce qui nous a surtout plu, c’est Samedi la « Course Colorée ». J’ai été assez surprise du nombre de participants : plus de 300… Toutes ces personnes ont pris le départ à 16h pour courir 6,4 km. Sur le trajet, des ‘spots’ où les coureurs étaient aspergés de poudre colorée (Jaune, Bleu, Vert, Orange, Rose), et à priori, un final une fois tout le monde arrivé où coureurs & visiteurs devaient lancer des sachets de poudre colorée dans tous les sens – mais cela, nous ne l’avons pas vu. De ce que nous avons interprété, les spots étaient signalés par des arches composées de ballons de la même couleur que celle de la poudre lancée à cet endroit.


Nous sommes restés près de la ligne d’arrivée, donc nous n’avons trouvé que le Spot de la couleur Rose, le dernier. Nous y sommes restés un moment pour observer et je dois bien reconnaître que j’ai trouvé ça très amusant ! Si je passe dans le coin l’année prochaine, j’essaierais probablement d’y retourner voir ^^




 

J’ai pris quelques courts films, je vais essayer de les poster ici :

Départ de la Course
Lancé de Poudre
L’Arroseur Arrosé

Voilà pour moi ! N’hésitez pas à aller voir les liens que je vous ai proposé dans l’article pour en savoir un peu plus.
Bon début de semaine à tous, et à bientôt.

Corso de Nyons

By | Évènement, Photos | No Comments

Petit retour sur ma dernière sortie. Une sortie que je dois à ma soeur qui nous a parlé de cet évènement que mon conjoint et moi même ne connaissions pas : le Corso de Nyons.

A dire vrai, nous ne savions pas à quoi nous attendre en y allant, mais nous avons passé un très bon moment, d’où mon envie de parler vite fait de ce rendez vous qui se renouvelle chaque année.

Il s’agit d’une fête votive liée à un grand défilé de chars décorés de fleurs en papier crépon, d’orchestres enjoués, et de danseurs & majorettes motivés… Le tout dans une ambiance très bonne enfant, baignée des senteurs des stands de gourmandises, la musique des manèges alentour, et la cohue joviale d’un nombre impressionnant de personnes !
Concernant les manèges, il y en avait un peu pour tous les goûts : pour les grands, pour les petits, des manèges à sensations, des « tranquilles », etc., et de nombreux stands de jeux notamment de tir.
J’ai bien failli tenter ma chance car certains proposaient de chouettes peluches (notamment des dragons bleus adorables – quoi qu’un peu grands ^^), mais je me suis contentée de prendre 1 petit sac de churros pour reprendre des forces avant de repartir. 😛

Vous pouvez retrouver un programme de 2018 des festivités au format PDF sur le site du comité des fêtes de Nyons. Pour ma part je vous poste le Flyer de l’évènement :

Nous nous y sommes donc rendus le 02 Avril pendant près d’une heure et demi (car toujours malade et bien fatiguée). Le défilé avait déjà commencé donc il est fort probable que l’on en ait raté un bout, mais nous avons eu la chance de pouvoir en voir quand même un bon morceau ^^

Je partage avec vous les photos du défilé que j’ai pu prendre à la volée :






Donc voilà, une découverte sympathique que je partage avec vous et qui vous donnera peut être envie d’aller jeter un oeil l’an prochain si vous passez par là bas ! =)

Bonne journée, et à bientôt.

 

Les Rimes d’Ugo !

By | Évènement, Photos | No Comments

J’aurais pas mal de petites choses à poster sur le blog, mais j’arrive visiblement à la fin de l’espace alloué à mon site.. En attendant de trouver une solution à ce problème, je poste beaucoup moins.

Néanmoins, il y a une nouvelle que je souhaite partager avec vous.
Après avoir travaillé plus d’un an et demi sur les Rimes d’Ugo, le livre a été imprimé ! Seulement 100 exemplaires (pour le moment ? :p), mais voir son travail sur papier fait chaud au coeur, alors petit montage photo rapide pour donner un aperçu :

Belle journée à tous, et à bientôt j’espère.

CSFO

By | Blabla / News, Évènement, Liens, Photos | No Comments

Cette année, pas de jardins des plantes rares à Sérignan-du-comtat, mais une convention de science-fiction à Orange le dimanche pour accompagner mon amie Nouky. Cette petite convention avait lieu à l’emplacement de la foire d’Orange, dans une « petite » salle. L’entrée était gratuite, je crois qu’il s’agissait d’une première édition, laquelle n’a tout de même pas manqué de faire salle comble dès le début d’après midi. Bien que n’y étant pas resté longtemps, petite visite rapide au lieu du compte rendu habituel ^^

Premier point, des cosplays, dont certains très sympas, ça fait toujours plaisir !

Il y a naturellement eu un « concours cosplay » de bonne durée (mais que nous n’avons pas vu en entier – on est rentrés car trop fatigués pour continuer ^^).

UNE création qui valait le détour. Un R2D2 téléguidé, avec les bons bruitages, les mêmes animations (tête qui tourne, clapets qui s’ouvrent…). Un boulot magnifique ! Il y en avait également un miniature qui tremblait de peur lorsqu’on lui disait « Dark Vador » xD À défaut de pouvoir intégrer la mini vidéo, je mets juste le lien, j’espère qu’elle se lancera :

R2D2

Sinon, il y avait aussi des répliques d’objets divers de Star Wars et de Stargate SG-1 et un BB8 en carton.

J’ai noté aussi la présence d’un petit point de restauration en intérieur (dont les revenus servent, apparemment, à financer l’évènement) et d’un stand de sushi juste avant l’entrée du salon. Il était donc possible de se restaurer sur place, et même de choisir. Je n’ai en revanche pas regardé les prix. Et il me semble qu’il y avait des commodités à l’entrée également, mais je n’en suis plus certaine ^^

Pas mal de petits stands commerciaux avec un peu tous les styles/goûts : vieux jeux vidéos, steampunk, armes, goodies divers, culture asiatiques, peluches, dessinateurs, cosplayeurs, association de jeu de rôle ou autres, etc.

Il suffisait de s’arrêter à l’envie pour découvrir ! Aller, j’ai noté quelques liens pour le plaisir. Parmi les stands(/personnes) présents, on pouvait donc trouver :
L’Atelier des Plumes Noires
Creadoll
Liloographie
Games Goodies
Akibatoys
Kapalsky Comics
Draumrkopa & Annshella
Table Raze Orange
La Tablée des Joueurs

Et une longue rangée de tables avec BEAUCOUP de vieilles consoles & vieux jeux en accès libre (et ça fait bieeeen plaisir ^^).

On a même assisté à une initiation : peut-être la relève ? 😀

A part ça, on a fait une petite photo souvenir avec Nouky-Chou dans une « Gameboy » avant de partir ^^

Et voici le tout pitit butin de la journée, je ne devais rien acheter du tout, mais j’ai craqué pour une peluche poisson-chat et un bracelet maneki-neko.

Bien que de petite taille, dans une ville qui n’a pas l’habitude d’accueillir ce genre d’évènements, nous avons été agréablement surpris par la qualité du rendez-vous et la diversité de ce qui y était proposé. Aller, pour les plus curieux, je vous partage le scan du programme/plan en PDF.

Cette convention m’aura également permis de retrouver un ami de lycée que je n’avais pas vu depuis des années !! J’ai été émue qu’il me reconnaisse après plusieurs années sans se voir une seule fois. Un chaleureux coucou à Davdav (et Elisa) s’il passe par ici =D

Bref, une bien jolie demi journée =) Douce fin de semaine à tous. A bientôt =)

Kanji Oboe – JPLT4

By | Évènement, Liens, Pub | 2 Comments

Bien le bonjour !

Aujourd’hui, petit post rapide pour partager un projet qui me tient à coeur =)

Je vous avais parlé de la campagne pour les cartes de niveau JPLT5 de Kanji Oboe (SiteFacebook) et je vous avais montré le colis reçu après financement du projet. J’avais trouvé le travail soigné et le design efficace, et j’avais été ravie du succès de cette campagne qui offrait la possibilité de voir la suite arriver, et bien ça y est !! 😀

Aujourd’hui, je vous donne le lien pour la campagne des cartes niveau JPLT4 sur Kickstarter !

 

Pour rappel, ce sont des cartes mémo en Français pour apprendre les kanji japonais. Celles-ci sont réparties en 5 niveaux (JLPT 5 étant les kanjis niveau débutant, et 1 les plus avancés). Aujourd’hui, il est possible de commander le niveau 5 en plus du 4, ou seulement le 4 si l’on a déjà le 5. Toute participation sera la bienvenue pour donner vie à la suite de ce chouette projet \(^o^)/

Merci et belle journée =)

Détour sur Bagnols

By | Blabla / News, Évènement, Liens, Photos | No Comments

Aller, je grappille un peu de temps pour un nouvel article ^^

Aujourd’hui Dimanche, nous avons pris quelques heures pour aller sur « Bagnols-sur-Cèze » au festival du livre et de la BD. J’étais curieuse de voir ce que c’était depuis que Mariko avait annoncé qu’elle y serait en dédicace…

Alors je dois avouer que j’ai eu une curieuse sensation – que je ne saurais décrire – en parcourant ce salon… Alors je vais rapidement décrire le contenu en ne m’attardant que sur ce qui m’a réellement intéressée. Quelques stands « culture japonaise » (kimono, maneki neko, bonsai, calligraphie, poupées nippones – sympas mais qui semblaient un peu hors contexte), un stand de jeu « oculus rift » (visiblement toujours occupé), quelques stands de vente de vieilles BD (façon « vide grenier »), un stand de manga, un stand avec une portraitiste manga, et beaucoup de stand d’auteurs/éditeurs jeunesse, bd, roman, etc. Ne connaissant pas la majeure partie des auteurs, je n’ai fait que passer devant en regardant les couvertures, voir si je flashais ou pas.
Le salon était au final très petit et une heure a suffit pour en faire le tour en s’attardant partout où on le souhaitait.

Nous avons pu passé une bonne heure avec Mariko & Mymie-Chan, et c’était bien sympa ^^ J’ai pu découvrir un peu plus l’univers de Mymie-Chan, que finalement je connaissais peu. J’en ai profité pour prendre 3 cartes postales à Mariko (cf. photo), deux dédicaces (dont 1 que je ne mettrai pas ici pour le moment), et une photo avec Mariko « devant le Mont Fuji » (on s’y croirait :p) ! =) J’en ai aussi profité pour lui donner le dessin que j’avais fait pour son anniversaire en 2016, et celui que j’ai fait pour 2017. Elle a eu l’air contente ! =] On a également pu parler un peu de leurs projets en cours, et je sens que je vais en suivre certains avec un graaaand intérêt 🙂

Déjà pour tout ça, j’aurais été satisfaite de mon détour sur place ^^ Mais au fil des stands, nous avons également fait 2 heureuses découvertes.

La première : Claudie Ogier. Une femme avenante, artiste peintre et créatrice de livres pour enfant, qui a pris un peu de son temps pour discuter avec nous. Nous avons craqué sur sa collection « Les petits secret du Bonheur » (4 livres), à tel point que nous lui en avons acheté 2 (cf. photo – elle nous les a dédicacés ^^). Lumineux, colorés, plein de bienveillance et de bonne humeur, on a juste flashé.
Je vous mets le lien si vous souhaitez la découvrir : Claudie Ogier !

La seconde : Sylvie Clain. Nous ne l’avons pas vue, mais le stand de « Verte Plume Éditions » présentait notamment ses livres, tous dans des styles différents. Celui qui a attiré mon regard et pour lequel j’ai fondu s’appelle « Parce que je t’aime« . Dans un style enfantin doux et très épuré, tout en mini poésie … je n’ai pas pu résister, je l’ai pris !
Je vous mets le lien facebook de l’éditeur (le site officiel ne fonctionne pas – en tout cas chez moi) mais j’ai aussi cherché celui de l’auteure et j’ai trouvé ce site ^^ !

Et puis en passant, j’ai pu observer du coin de l’oeil « Alekskawai » pendant qu’elle faisait des portraits, et comme j’ai trouvé ce qu’elle faisait sympathique, j’ai récupéré sa carte et pris une photo, pour pouvoir partager la découverte aussi.

Et voilà ! ^^ Une jolie petite après midi fort appréciable. J’espère qu’il en a été de même pour vous =)

Lumières de Montpellier

By | Blabla / News, Évènement, Photos | No Comments

Parce que quitte à procrastiner comme je le fais depuis le début de la semaine, autant y aller à fond ! Du coup, me revoici avec un nouvel article sur notre activité d’hier : le coeur de Montpellier en lumières !

Nous connaissions déjà la fête des lumières de Lyon, mais pas celle de Montpellier. Ce sont des amis qui nous ont fait découvrir l’existence de ce ‘spectacle’ non loin de chez eux en nous envoyant le programme (lien d’origine).

Comme tous les évènements de ce genre, énormément de monde qui se marche dessus et beaucoup de gens « tout seuls » mais rien d’insurmontable si vous aimez littéralement la chaleur humaine ^^ Si nous n’avons pas pu énormément profiter du marché de Noël, nous avons pu voir tous les petits spectacles disponibles ce soir là, et en avons été totalement satisfaits !

b_dscn2778

Y’avait « un peu beaucoup » de monde ^^

Nous avons bénéficié d’un temps frais mais plus que raisonnable pour la saison – ce qui est une chance -, et sans la moindre goutte de pluie jusqu’à fermeture de la portière lors du départ ! Ainsi nous avons pu profiter pleinement de notre soirée.

Même en dehors de cette période festive, la ville de Montpellier est une très jolie ville. Son centre possède bon nombre de chouettes bâtiments, statues, jardins… les voir m’a donné envie d’y retourner de jour à l’occasion, pour m’y promener et prendre quelques photos au gré de mon envie. Peut-être quand il fera un peu moins frais 🙂

Ce soir là, la ville était décorée de multitudes de petites lumières un peu partout. Des étoiles, des flocons, des guirlandes lumineuses, des guirlandes façon sapin, etc. Une agréable promenade hivernale dans des rues où flottaient l’odeur chaude et sucrée de gaufres, marrons, et autres gourmandises. Très peu de voitures se risquaient dans les rues ce qui laissait la part belle aux piétons. Si vous aimez marcher, les spectacles étaient disposés un peu partout dans le centre. Il y avait donc possibilité de tous les faire ou de choisir ses favoris. Cela circulait plutôt bien entre deux point d’intérêt.

2016-montpellier_villeenlumieres-map

Musiques et lumières colorées, en histoire ou totalement abstrait, les petits shows étaient créatifs ! Nous avons particulièrement aimé ceux de la préfecture et de l’arc de triomphe. Pour les autres nous n’étions pas tous d’accord, mais personnellement, je les ai tous appréciés. Il y en avait un peu pour tous les goûts.

Quelques photos rapides qui sont loin de rendre gloire au spectacle qui nous était offert. Si vous êtes curieux, cela peut valoir le déplacement l’an prochain ^^

b_dscn2734 b_dscn2716 b_dscn2774 b_dscn2756 b_dscn2786
b_dscn2720 b_dscn2775 b_dscn2751

 

Au final, une très belle fin de journée et de jolis souvenirs dans la tête ^^

Voilà ! Je reviens très vite avec un article qui sentira bon la logorrhée geek ! Je fignole juste une gribouille pour l’illustrer 😀

A bientôt !